Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

L'anneau de Moebius

 
  Thilliez, Franck
Edition : Pocket 2009, 596 pages ISBN : 978-2266188777 7,80
 

Stéphane a toujours été un être un peu à part. Il a certes une charmante compagne nommée Sylvie, mais il a un métier un peu particulier : il imagine et réalise des monstres pour le cinéma, le plus souvent enfermé dans Darkland, le sous-sol aménagé dans sa maison, un lieu à la fois source d'idée créatrice et d'effroi pour Sylvie. Dautant que depuis quelques jours, Stéphane se met à se rappeler de ses rêves. De ses cauchemars, plutôt, incroyablement réalistes, où il court dans sa maison les doigts ensanglantés, où il perd Sylvie, où il voit une petite fille, Melinda, mourir au fond d'une grotte interdite au public...

Vic, lui, est flic. Enfin, pas encore tout à fait, puisqu'il en est à ses tout débuts à la Criminelle. Il a ainsi franchement du mal à s'intégrer, même s'il semble bien s'entendre avec Wang, son collègue. Aujourdhui, pour la première fois, Vic va se retrouver confronté à l'horreur de la mort violente : un cinglé a frappé, et le corps n'est pas très joli à voir : une jeune femme sublime vient d'être transpercée de dizaines d'épingles à travers tout le corps. Le tueur lui administrait de la morphine afin de lui éviter la douleur, puis a cessé : la douleur a dû être fulgurante, intenable, mortelle. La Crim trouve d'ailleurs une note sur cent, près de la victime : une estimation de la douleur ?

Vic apprend que la nana en question était une adepte de l'acrotomophilie, cest-à-dire une attirance vers les corps handicapés ou mutilés. Une barge, quoi, sans doute... Les visions de Stéphane se font, elles, de plus en plus tenaces et réalistes. Stéphane découvre rapidement que ses rêves sont prémonitoires d'exactement six jours et vingt heures. Il y est question de Vic, le flic, et du tueur... Mais Stéphane va devoir affronter le regard cartésien de Sylvie : pas gagné, surtout lorsqu'il est question d'aller mettre le flic en garde.

Deux histoires parallèles n'ayant semble t'il aucun lien : cela démarre comme cela. Lanneau de Moebius est un roman qui se déroule sur deux semaines exactement, avec un devin visionnaire (la première incursion un peu fantastique dans un roman de Franck Thilliez) capable de communiquer avec son lui futur, puis avec son lui passé, grâce aux rêves le plus souvent. La logique implacable de Thilliez donne ainsi naissance à un nouveau thriller tout à fait époustouflant.

Une fois de plus, rien nest laissé au hasard : de l'ordre des bouteilles de vin à la façon de sortir d'une boucle infinie (l'ex-informaticien aurait-il fait boucler un programme ?), tout trouve une explication logique par rapport au postulat de base. Quant à espérer deviner à l'avance qui est le fameux tueur (le jeu habituel pour ce genre d'histoires, non ?), il est vain d'essayer Il est ainsi heureux de constater que l'auteur de La chambre des morts, La forêt des ombres, La mémoire fantôme, Train d'enfer pour ange rouge et Deuils de miel n'a rien perdu de sa verve avec ce sixième roman absolument jouissif et haletant : du grand art qui nous rendra longue l'attente du prochain, Fractures, prévu pour Octobre 2009...

Ecrite par Clark, le 16 Octobre 2009 à 10:10 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb