Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

L'Académie Alice (Tome 1)

 
  Higuchi, Tachibana
Edition : Glénat, Collection : Shojo Manga 2007, 179 pages ISBN : 978-2-7234-5947-1 6,50
 

Mikan et Hotaru, élevées ensemble dans un petit village à la campagne, sont les meilleures amies du monde. Mais un jour, Hotaru change soudainement d'école pour intégrer une mystérieuse académie à Tokyo.

Au bout de plusieurs mois sans nouvelle, Mikan décide de rejoindre Hotaru et se retrouve devant l'Académie Alice. Celle-ci est une école élitiste, où n'est admis qu'un genre très particulier de surdoués, et Mikan n'a théoriquement, aucune chance de pouvoir y entrer. En effet, chacun des élèves possèdent tous un pouvoir appelé Alice, et chaque Alice est quasiment unique.

Mikan est accepté pour une semaine d'essai à l'Académie. Pendant cette semaine, elle sera observée pour savoir si elle intégre définitivement l'école ou pas.

Hotaru accueille très froidement Mikan qui ne comprend pas que son amie n'attendait qu'une seule chose : une permission de sortie afin de rendre visite à sa mère. Et l'arrivée inopinée de Mikan risque de flanquer par terre tout les efforts qu'elle a fourni.

Quand j'ai lu le pitch de L'académie Alice, je me suis dit que l'histoire semblait sympa. Bon, un pouvoir unique par élève, une école de magie, ça sentait le déjà vu mais avec un petit quelque chose de sympathique dans ce sentiment de déjà vu.. Et la lecture m'a donné raison.

Mikan se révèle être le stéréotype même de la petite fille maladroite mais avec un coeur grand comme ça. Ce qui permet à l'auteur de la mettre dans toutes sortes de situations tragico comique, où elle arrive à éviter de devenir horripilante.

Les personnages secondaires, dont certains ne sont que des noms pour l'instant, promettent beaucoup pour la suite de l'histoire, l'auteur ne se privant pas d'affubler ses personnages d'Alice parfois bizaroïdes.

Le gros point négatif de ce manga, ne vient justement pas du manga en lui même, mais de la mise en page. En effet, certaines pages sont surchargées au point qu'il est difficile de bien suivre les dialogues. On sent clairement que le format original devait être plus grand, et l'édition française en pâtie.

Il n'en demeure pas moins que ce premier tome est une vrai réussite, qui donne à la fois, envie de relire l'histoire mais aussi de connaître la suite des aventures de Mikan et Hotaru.

Ecrite par Toonnette, le 07 Janvier 2008 à 10:01 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb