Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

L'abysse Challenger (Carthago - Tome 2)

 
  Bec & Henninot
Edition : Les Humanoïdes Associés 2009, 54 pages ISBN : 978-2-7316-2141-9 12,90
 

Nous sommes en plein Atlantique Nord, en 1915 : un sous-marin allemand torpille un navire anglais. Tandis que le navire est touché, un immense plouf retentit à mi-distance. Immédiatement, le sous-marin est attaqué par un monstre marin énorme, appartenant à une espèce tout à fait inconnue. L'animal ressemblait à un immense crocodile : après avoir causé une belle frayeur au commandant allemand, il ne donnera plus signe de vie. Au Tibet, en 1987, maintenant : un collectionneur milliardaire est à la recherche d'un prestigieux trophée : le yéti lui-même. Il est sur le point d'y perdre la vie, mais Donovan, son fidèle homme de main, parvient à le sauver.

De nos jours à présent, dans le lagon de Fortuna : tandis que les baleines se suicident en masse sur tout le globe, les recherches du megalodon, cet ancêtre du grand requin blanc, se poursuivent. Les recherches vont mettre l'accent sur le Pacifique, après qu'un équipage complet du Vendée Globe ait été décimé par une attaque aussi soudaine que violente. Les patrouilles d'hélicoptères remarquent dans le secteur d'énormes masses se mouvant avec forte célérité.

Pendant ce temps, le patron de la Carthago est mis au courant de ces évènements sans précédent zoologique. Le megalodon est une espèce qui a bel et bien survécu, et il faut des moyens démesurés pour pouvoir en approcher un, voire le capturer. Mais ce vieux collectionneur, rescapé du yéti, ne possède t-il pas justement une fortune comparable au PIB du Japon ?

Il faut bien l'avouer, avec l'habitude, les véritables claques en neuvième art se font plutôt rares. Le nom de Christophe Bec n'est cependant pas étranger à ces quelques pépites, et je dois bien dire que j'avais été réellement impressionné par la qualité de narration du premier tome de Carthago. Cela a deux effets : attendre la suite avec impatience, mais l'attente ainsi générée est si vive que parfois, la déception peut être au rendez-vous. Pourtant, force est de constater que ce second tome de Carthago est bien le digne successeur du précédent !

L'actualité Bec est pourtant de plus en plus dense depuis que le scénariste dessinateur a signé chez Soleil (la collection Hanté, Prométhée, Deus, le prochain Ténèbres...). Nullement, on ne ressent l'impression de séries bâclées depuis lors : le second tome de Pandemonium reste d'une grande qualité, et le summum est tout de même atteint avec cette série dessinée avec soin et force détails par Henninot. Le rythme de cette histoire est excellent et est très caractéristique des histoires de Bec : on est emmenés en différents lieux, différentes époques, avec des séquences courtes n'excédant que rarement les cinq ou six planches, sans la possibilité de souffler.

Et c'est là que réside toute la force de ce scénariste : à chaque séquence, la magie opère : le lecteur se voit totalement immergé et les liens entre les séquences se font tout à fait naturellement. On ressent la même chose à la lecture du premier tome de Prométhée, par exemple.

Ici, les fans des Dents de la Mer y trouveront leur compte, avec une séquence d'hameçon humain en hélico inoubliable C'est certes copié, mais avec quelle force et quel talent ! Tous ces mystères sont donc admirablement séquencés, et provoquent la curiosité du lecteur. A l'inverse de Pandemonium et de Le temps des loups qui sont des séries qui vont continuer chez Soleil (et qui sont deux séries remarquables également), Carthago continue sa route chez Les Humanoïdes Associés. L'éditeur n'a pas misé sur le mauvais cheval avec cette série fabuleuse. Vite, la suite !

Ecrite par Clark, le 10 Mars 2009 à 09:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb