Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

King of Ice (Le Commandeur - Tome 4)

 
  Honaker, Michel
Edition : Fleuve Noir, Collection : Anticipation 1990, 188 pages ISBN : 2-265-04343-5
 

Triton était un jeune chat que la vieux Jack, le gardien du phare de Little Point, avait recueilli. Celui-ci s'était très bien adapté à la vie du phare et ne s'effrayait pas des bruits suspects qui pouvaient survenir dans cet endroit reculé. Cependant, ce soir-là, triton semblait angoissé et n'arrêtait pas de feuler. Si seulement il avait fait plus attention à son chat, il aurait pu essayer d'échapper aux hommes en robe de moine qui pénétrèrent dans son phare et le renvoyèrent voir son créateur tout simplement parce qu'il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment.

Rachel Dangley, une jeune journaliste qui ne reculait devant rien pour obtenir une histoire capable de faire la une de son journal, était monté dans le pickup des moines afin de les suivre. Seulement, d'une simple enquête journalistique elle allait bientôt plonger dans une histoire extraordinaire. D'ailleurs, si un homme vêtu d'un Mac Farlane et armé d'une longue et fine épée n'était pas venu à son secours, elle ne serait plus là pour en parler. Cet homme s'appelle Ebenezer Graymes. Ben pour les intimes. C'est un Commandeur. Et il n'est pas disposé à laisser les moines accomplir leur sale besogne. Pas sur les terres qu'il protège.

C'est ici le premier tome du Commandeur que je lis qui n'a plus aucun rapport avec les tomes parus chez Media 1000. Et je dois dire que Michel Honaker a toujours le même talent pour me faire plonger dans son univers sombre et glauque. J'adore ! J'avoue pourtant que la couverture ne m'incitait pas à une grande confiance. Le travail de Nicollet n'a plus rien à voir avec les premières couvertures de la série, toujours chez Media 1000. À croire que Fleuve Noir ne voyait pas ses capacités. En tous cas, la couverture de King of Ice est moche, on ne peut pas dire le contraire. Et c'est dommage. Parce que le texte, lui, est toujours aussi captivant.

Certains parleront certainement de roman de gare, et ils n'auront peut-être pas tort. Seulement, Michel Honaker a quand même la capacité, en moins de deux cent pages, écrites pas très petit, de plonger corps et âme le lecteur dans une aventure passionnante. C'est sûr, il ne s'embarrasse pas des détails et va à l'essentiel, mais il arrive quand même à donner un peu de volume à ses personnages. Et, on ne sait jamais ce que nous réservent les dix prochaines pages tellement les choses peuvent changer. C'est fort !

En tous cas, je suis toujours acquis à la cause du Commandeur, que ce soit avec les romans anciens ou les nouveaux.

Ecrite par WongLi, le 02 Septembre 2008 à 08:09 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb