Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Jolies ténèbres

 
  Kerascoët & Vehlmann
Edition : Dupuis 2009, 94 pages ISBN : 978-2-8001-4238-8 16
 

Une petite fille est allongée, immobile, dans les sous-bois. Est-elle morte ? Simplement endormie ? Peu à peu, toute une armée de minuscules personnes sort de son corps : il y a Aurore, le prince Hector, la rousse courageuse, la blonde orgueilleuse, un bébé abandonné, des triplettes, une fillette cyclope...

Ce petit peuple de contes de fées tente d'organiser sa nouvelle vie hors de ce corps. Aurore, pleine de bonne volonté et de bons sentiments, prend les choses en main : répartition de la nourriture en parts égales, construction d'abris contre les intempéries à l'aide des cahiers trouvés dans le cartable de la fillette... Armée d'un courage qui n'a d'égal que sa naïveté, elle réconforte les plus faibles et soigne les blessés.

Mais tout le monde n'a pas le bon coeur d'Aurore. Livrées à elles-mêmes, ces petites personnes s'organisent un mode de vie qui n'a pas plus de règles que ne peuvent en avoir les jeux des enfants...

On n'a bientôt plus aucun doute quant à la raison de l'immobilité de la fillette. A mesure que son corps pourrit, l'histoire devient de plus en plus atroce et la cruauté grandit entre les membres de la petite communauté. Aurore, dans son immense naïveté, tente de réunir tout le monde pour un goûter, et les choses dégénèrent pour de bon.

On a beau avoir été prévenu par le titre et par le résumé, l'horreur et la cruauté de Jolies ténèbres frappe le lecteur de plein fouet, et en profondeur. Le dessin naïf et coloré de Kerascoët (Marie Pommepuy et Sébastien Cosset) et les jolies petites bouilles des personnages sont trompeurs et créent un décalage saisissant avec l'histoire, d'une noirceur sans nom.

Le personnage d'Aurore, minuscule Alice plongée malgré elle dans un pays qui n'a de merveilleux que l'apparence, suit un chemin douloureux pour rétablir un bonheur bien précaire, et bien ambigüe. Autour d'elle, ses petits compagnons rivalisent de méchanceté et d'égoïsme.

Insolite et saisissant, absolument hors normes, Jolies ténèbres exerce sur le lecteur une étrange fascination, et l'on oscille tout au long de la lecture entre profond dégoût et désir d'en savoir plus. Que sont ces personnages ? Que faisaient-ils dans le corps de la fillette ? Sont-ils la matérialisation de ses rêves et de ses aspirations enfantines, dans ce qu'ils auraient compté de plus cruel et de plus égoïste ? Nous n'en saurons pas plus. Malheureusement...

Saisissant mélange de merveilleux et d'horreur, fable noire sur la cruauté sans bornes de l'enfance, Jolies ténèbres est un livre insolite, à la fois esthétique et répugnant, grandiose et décadent, qui ne pourra que vous faire réagir. Entre coup de coeur et haut-le-coeur, mon coeur, lui, balance. A vous de vous plonger dans sa lecture à présent, et de vous faire votre propre opinion.

Ecrite par Naolou, le 23 Mars 2009 à 09:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb