Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Jean ou le jour du corbeau (Le troisième testament - Tome 4)

 
  Dorison & Alice
Edition : Glénat, Collection : Grafica 2003, 73 pages ISBN : 2-7234-3732-9 14,99
 

Un mystérieux personnage confie Elisabeth aux bons soins des surs avant de repartir dans la nuit. Lorsqu'elle se réveille, elle est persuadée que son sauveur n'est autre que Conrad de Marbourg. Elle va donc tout faire pour le retrouver, mais seulement après avoir déchiffré une nouvelle fois l'énigme menant au Troisième Testament.

De son côté, Marbourg est le prisonnier des templiers. Il ne peut donc être le sauveur d'Elisabeth. Sa quête prend fin, il le sait, il le sent, mais elle ne prend pas le tour qu'il aurait souhaité pour elle.

L'heure des révélations arrive, ainsi que celui de la bataille finale.

C'est un long tome qui nous est offert pour clôturer cette série magistrale. Et il fallait bien ça pour enchaîner les moult révélations, les scènes de bataille épiques, les voyages et conforter ou défaire les liens entre les personnages. Avec ce tome, on entre de plein pied dans le fantastique. Les premiers tomes laissaient toujours planer le doute entre la réalité et l'irréalité. Là, le doute n'est plus.

Comme dans beaucoup d'uvres d'enquêtes, les éléments de compréhension sont tous livrés à la fin. Dérageant ? Non, pas vraiment. Avant, cela aurait gâché beaucoup de plaisir. Bon, c'est vrai, il faut assimiler beaucoup de choses d'un coup, mais Le Troisième Testament fait partie de ces uvres qu'il faudra relire et relire encore pour en assimiler toutes les facettes. Donc, ce n'est pas bien grave en soi.

Du chemin a été parcouru depuis le premier tome. Mais quel chemin !
Un grand incontournable.

Ecrite par WongLi, le 03 Août 2005 à 10:08 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb