Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Initial D (Tome 2)

 
  Shinego, Shuichi
Edition : Asuka, Collection : Shônen 2009, 176 pages ISBN : 978-2-84965-568-9 6,95
 

Itsuki voit arriver la fameuse 86, celle dont il rêve d'ailleurs. Quelle surprise de voir son ami Takumi Fujiwara en descendre. Il prend la place de celui qui doit piloter pour les Speedstars ! Mais Iketami a compris le fin mot de l'affaire quand Takumi lui répond que cela fait cinq ans qu'il livre le tofu tous les jours, à cinq heures du matin. Il reste donc à battre la RX-7 du cadet des frères, Keisuke Takahashi. La course va enfin pouvoir débuter.

Départ sur les chapeaux de roue, les 350 chevaux de la Fd tournent à plein régime. A ce niveau, la 86 ne peut pas suivre, mais elle sait que son avantage lui vient des virages en descente et donc Takumi est loin de paniquer. Pourtant, la FD est réputée comme la pro des virages. Keisuke enchaîne les changements de vitesse éclairs, mais son adversaire lui réserve une surprise de taille : une prise de risque maximum dans les virages, à fond, en rif parfaitement contrôlé des quatre pneus, le tout à quelques centimètres à peine de la glissière de sécurité. A ce train là, la 86 rejoint très vite son homologue pourtant plus performante.

Dans le feu de l'action, Shuichi Shinego parvient à faire d'une image statique des impressions de vitesse criante de vérité. Heureusement que nous ne sommes pas à l'intérieur des véhicules, sinon nous serions transbahutés par les G que les pilotes doivent se prendre. Le résultat de cette course est sans appel, et implique une certaine réputation au col d'Akina, au point de faire venir bien d'autres prétendants au titre de meilleurs descendeurs.

On remarquera que jusqu'à présent, l'histoire colle exactement avec la version animée, les deux étant bien complémentaires, l'un pour l'animation, l'autre pour les détails techniques plus compréhensibles. D'ailleurs dans le manga, l'auteur nous gratifie de nombreux traits d'humour qui sont, par définition, absent d'une adaptation anime qui se veut forcément plus sérieuse (elle ne possède pas de note de bas de page après tout).

Donc c'est une bonne réussite que cette traduction française. En espérant bien sûr que ses amateurs comprennent bien la différence entre un manga, et la vraie route où roulent des gens normaux et des familles entières. Il ne faut pas rigoler avec la réalité ! D'ailleurs, lors de l'accident de Iketani dans le premier volume, j'ai fortement apprécié que l'auteur fasse dire à son personnage que tout était de sa propre faute. Dans ce volume-ci, la course est immédiatement neutralisée si d'un côté ou de l'autre un véhicule devait emprunter la route d'Akina, des guetteurs sont postés partout pour cela est à chaque virage des récepteurs sont là pour prévenir les coureurs des risques de ce niveau.

Une fois cette recommandation intégrée, je vous invite à découvrir les joies de la course automobile hors circuit... et virtuelle. Pour ma part, j'avoue avoir hâte de lire la suite d'Initial D, en particulier celle qui racontera les aventures de Takumi hors du col d'Akina, qui est son domaine.

Ecrite par Garion, le 04 Mai 2009 à 16:05 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb