Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

In tenebris

 
  Chattam, Maxime
Edition : Michel Lafon 2003, 600 pages ISBN : 2840989042 20
 

Un soir, Annabelle, détective au prescint 78 de New-York reçoit un coup de fil de son équipier. Une femme vient d'être retrouvée nue dans un parc, elle est scalpée. Après examens physique et psychologique, il s'avère qu'elle a été violé et que le scalpe qu'elle tenait à la main ne lui appartient pas. Elle est dans un état catatonique et ne peut raconter l'enfer duquel elle a réussi a échapper.

L'enquête les amène a découvrir le bout du fil qui va les amener a quelques choses de bien plus grave qu'un enlèvement, un viol ou même un meurtre.

Bien sûr, ils vont découvrir celui qui a enlevé cette femme mais il n'est que peu de chose dans toute l'histoire, un pion.
Chez cet homme (mais peut on le qualifier d'homme ?) ils découvrent 67 photos de femmes, d'hommes d'enfants, de toutes races qui semblent séquestrés. Il faut absolument retrouver ces personnes car aucun corps n'ayant été retrouvés, un espoir qu'ils soient encore en vie anime les enquêteurs.

Alors la, je me suis fais une frayeur...Mais une vraie de chez vraie...

Il y a des livres qui m'ont fait frissonner, regarder derrière moi en lisant mais celui-ci est pire que tout. Une vraie frousse.

Ah, il ne la pas loupé son suspens et ses scènes atroces le Chattam !!!!

Pendant les 600 pages de ce deuxième roman de Maxime Chattam on se pose la question de savoir bien sûr qui peut être a la tête de cette "secte" (mais il n'est pas franchement question d'une secte prônant un Dieu quelconque) et surtout sa motivation. Pourquoi cet/ces homme(s) enlèvent des êtres humains qui n'ont rien en commun. Juste une chose, un tatouage fait après leur enlèvement : un code barre ....

Avec ce livre on plonge doucement mais sûrement vers les abîmes de l'Enfer dans toute son horreur.

Pour ceux qui ont lu L'âme du mal du même auteur, on retrouve ici Joshua Brolin, qui a quitté le FBI pour devenir détective privé.

Ecrite par Arsenik_, le 06 Juin 2004 à 21:06 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb