Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Camping du Mont-Olympe, désorganisation et gaspillages : une volonté délibérée ? (solidaires08)
Accord à l’Unedic – une fois de plus - sur le dos des chômeurs et chômeuses (solidaires08)
Mesure de la représentativité : Solidaires consolide sa construction ! (solidaires08)
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)



 

Gormenghast

 
  Gormenghast
Réalisateur : Andy Wilson Acteurs : Jonathan Rhys Meyers, Christopher Lee, Neve McIntosh, Cameron Powrie, Stephen Fry Production : BBC 2000, 4x58 minutes
 

La dynastie D'Enfer règne sur Gormenghast depuis près de septante générations. Les pierres, la tradition et les rituels sont la trinité des comtes D'Enfer. Nobles et conservateurs, la vie de de la famille va brutalement changer lorsque naît Titus D'Enfer, premier héritier mâle et futur septante-septième comte de Gormenghast. Mais un autre bouleversement est sur le point de se produire, le jeune rat de cuisine, Finelame, quitte sa cave étouffante. Il va user de sa ruse et de son charme pour devenir un héros parmi les pierres et prendre le contrôle de Gormenghast !

Est-ce qu'un roturier issu de la pire cuisine au monde brisera l'hégémonie d'une ancienne et conservatrice famille aristocratique ? Ou est-ce que Titus, bien que haïssant Gormenghast, sauvera la cité des manigances et complots de Finelame ?

A la fin du siècle passé, la BBC a répondu à ces questions en adaptant la trilogie Gormenghast de Mervyn Peake (les tomes un et deux ont été chroniqués par la collègue Mureliane) sous la forme d'une mini-série de quatre épisodes. Comme souvent pour les téléfilms réalisés par la Beeb', des moyens financiers importants ont été accordés au réalisateur (Andy Wilson) qui s'est entouré d'un casting impressionnant pour mettre sur pied cette fresque haute en couleurs. Cette série a d’ailleurs remporté quelques prix gagnés en 2000 et 2001. Au niveau visuel et technique, le résultat s'approche de ce qui a été fait en 2006 pour le Hogfather de Jean Vadim.

Au cours des quatre épisodes, le spectateur suit la croissance de Titus (bambin dans les deux premiers, il a, respectivement treize et dix-sept ans dans les deux derniers), en parallèle avec les complots et intrigues de Finelame, excellemment interprété par Jonathan Rhys Meyers.

N'ayant pas encore lu les romans, je ne saurai me positionner par rapport à ceux-ci.

J'ai trouvé cette série curieuse mais captivante. Du point de vue technique et de l'interprétation, elle est tout à fait correcte. Le récit et les dialogues sont théâtraux, la « noblesse » est tournée en ridicule d’une manière à la fois brutale et avec finesse. Ce n'est pas une parodie pour plaisanter mais plutôt le récit d'une folie consanguine qui avance, sans temps mort, vers son anéantissement, selon le bon vouloir d'un ancien rat de cuisine ! Cette série ne manque pas non plus de rebondissements et de surprises, surtout dans le développement des personnages.

Cependant, l'un des inconvénients majeurs des réalisations de la BBC est la disponibilité en langue française. Mais puisque les quatre épisodes ont été diffusés en français sur Arte le week-end des deux et trois janvier 2010, il devrait être assez aisé d'obtenir ces vidéos dans notre langue. Elles sont, de plus, visibles gratuitement sur le site internet d'Arte+7 jusqu'au prochain week-end. Le visionnage sera payant ensuite (vidéo à la demande). Nous pouvons, néanmoins, espérer des DVD en français sur la boutique de la chaîne franco-allemande. Les spectateurs bilingues, quant à eux, pourront facilement trouver la série en anglais sur des sites de vente en ligne.

Au final, Gormenghast est une série différente et pleine de qualités, bon visionnage !

Ecrite par Baern, le 08 Janvier 2010 à 10:01 dans la rubrique Films & Series TV .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb