Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Fractures

 
  Thilliez, Franck
Edition : Pocket 2010, 441 pages ISBN : 978-2266203906 7,30
 

Alice Dehaene n'a pas eu une vie facile. Et ce, depuis toute petite : sa mère est lourdement handicapée et vit lourdement enfermée en elle-même, et son père, Claude, a eu un passé de journaliste qui l'a passablement fragilisé, notamment au Liban, en 1982, où il a assisté à de véritables massacres. L'argent gagné lui a permis à l'époque de laisser tomber le métier, et d'acheter une ferme à retaper, dans la plate campagne du Nord. Alice a eu un autre malheur cependant : la perte, il y a 10 ans, de sa soeur Dorothée... Alice est fragilisée psychologiquement, et est suivie par un psychologue du nom de Luc Graham. Ce dernier passe d'ailleurs des heures à travailler sur le cas d'Alice, qu'il juge exceptionnel...

Luc est un psychiatre, certes, mais il lui arrive de faire des gardes à l'hôpital. Ainsi, il travaille avec une certaine Julie Roqueval, aide-soignante de son état, aimant tellement son métier qu'après une nuit agitée à l'hôpital, elle n'hésite pas à y revenir afin d'y amener un homme presque nu, vivant mais ne prononçant pas un mot, figé dans sa position : l'homme a été découvert à un arrêt de bus, et il ne tarde pas à être un véritable mystère pour le personnel hospitalier...

Alice, quant à elle, fait la rencontre d'un jeune homme, qu'elle ne se souvient pourtant pas avoir rencontré (Alice est sujette à des bulles d'encre : des pertes de mémoires plus ou moins longues qui lui font occulter totalement des périodes complètes de sa vie). L'homme travaille pour une association aidant les sans-papiers qui désirent gagner l'Angleterre, et par son biais, une photo de Dorothée Dehaene lui est présentée : une photo récente... Alice est abasourdie : sa soeur est vivante ! Alors qu'y a-t-il donc dans la tombe de Dorothée, érigée dans le jardin de la ferme familiale ? Des questions sont sans doute à poser à Claude, son père, en espérant que ce dernier n'entre pas encore dans une de ces fureurs...

D'autres questions sont à poser à Luc Graham. Quand Alice va-t-elle enfin être guérie ? Et pourquoi a-t-il toujours fallu qu'Alice parcoure ainsi une longue route pour aller voir ce psy en particulier, alors que tout un tas d'autres gens aussi compétents étaient bien plus proches de la ferme familiale ?

Fractures est le dernier titre made-in Franck Thilliez. L'auteur du Nord nous a habitués à des thrillers psychologiques aux rythmes haletants, toujours traités avec une précision implacable, et un gros sens du détail. Les différents romans qui ont précédé ont toujours concerné le milieu des polars (La chambre des morts, Train d'enfer pour ange rouge...). Le roman précédent, L'anneau de Moebius, était juste un peu différent dans le sens où un peu de place était laissée au fantastique (la faculté de voir l'avenir dans les rêves)... Exit tout cela ici : on revient dans la délicieuse ambiance sombre et glauque qui caractérise la production de l'auteur...

Car une fois de plus, le sens du détail est là : tout se tient, toute est étroitement lié. Pourtant, ce n'est qu'avec le rebondissement final que les pièces du puzzle sont remises en place. Puzzle qu'on a une fois de plus bien du mal à reconstituer sans qu'on nous dévoile le « truc »... Un nouveau roman brillant, fait de chapitres courts et haletants : une recette qui fonctionne, et qui empêche le lecteur d'arrêter la lecture avant d'en savoir plus : de plus, le personnage d'Alice Dehaene est tiré d'une personne réelle, dont le blog est tout ce qu'il y a de plus intéressant, si on désire creuser après le roman... Je n'ai une nouvelle fois qu'une chose à dire : vivement le prochain où il serait question de profonds précipices : tout un programme...

Ecrite par Clark, le 18 Novembre 2010 à 12:11 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb