Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Fantômes : histoires troubles

 
  Hill, Joe
Edition : Jean-Claude Lattès 2010, 358 pages ISBN : 978-2-70963053-5 20
 

Eddie Carroll, éditeur de littérature horrifique, tombe sur une nouvelle qui va... révolutionner sa vie ; une jeune fille morte trop tôt hante le lieu de son décès - un cinéma - et murmure son avis aux spectateurs ; Art peine à se faire des amis, et pour cause : c'est un garçon en plastique gonflable ; Francis est un adolescent mal dans sa peau, mais sa vie va changer : voilà qu'il se réveille transformé en sauterelle ; qui est réellement Abraham Van Helsing ? c'est la question que se pose ses fils... Voici quelques-uns des sujets surprenants abordés par Joe Hill dans les quinze nouvelles qui composent Fantômes : histoires troubles.

Quinze nouvelles (plus une autre, dissimulée dans les remerciements), et autant de bijoux. Que l'on avance en terrain connu - comme dans Dernier Cri, où la chute, pour être prévisible, n'en est pas moins jubilatoire - ou que l'on ignore totalement où l'auteur nous mène - c'est le cas dans la sublime novella Escamotage -, chacune des nouvelles de ce recueil est d'excellente facture. Horreur pure et dure, science-fiction ou fantastique plus léger, voire presque absent, l'auteur égare ses lecteurs et ses personnages dans tout ce que l'Imaginaire peut proposer de marquant.

Le style est soigné, les ambiances inimitables, et Joe Hill endosse avec une aisance déconcertante l'identité de personnages très différents. Chacun est si bien croqué qu'il paraît réel : un must, dans cette forme littéraire courte qu'est la nouvelle !

J'apprécie énormément la littérature horrifique ; néanmoins, il me faut parfois reconnaître que dans ce domaine, certains auteurs se contentent de présenter de bonnes histoires, sans travailler particulièrement leur style ou l'humanité de leur personnage. On ne peut adresser aucun de ces reproches à Joe Hill. Fantômes est un recueil parfait : terrifiant, cruel, mais aussi tendre, mélancolique, sensible, drôle : humain, en un mot. Il faut dire que l'homme a de qui tenir : son père n'est autre que le grand Stephen King (identité que Joe Hill a dissimulé jusqu'en 2007) !

Il serait vraiment dommageable à tous les amoureux du fantastique de passer à côté d'un recueil, et d'un auteur, tel que celui-là. Ma lecture achevée, je n'ai qu'une envie : me jeter sur Le costume du mort, le seul des romans de Joe Hill a être traduit en français !

Ecrite par Naolou, le 01 Avril 2010 à 12:04 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb