Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Faërie

 
  Feist, Raymond E.
Edition : Bragelonne, Collection : L'ombre 2007, 444 pages ISBN : 978-2-35294030-2 20
 

Phil et Gloria Hastings, ainsi que Patrick et Sean, leurs jumeaux, et Gabbie, la fille de Patrick, déménagent pour arriver à Pitssville. Après la vie tumultueuse californienne et le stress des studios de production, une vie calme sera la bienvenue pour que Phil puisse se remettre à écrire des romans. Ils ont acheté une vieille maison possédant un terrain immense, dont ils ne savaient pas grand-chose au moment de la signature. Après avoir déballé les cartons, chacun essaye de prendre ses marques dans leur nouvelle demeure et dans la petite ville. Les jumeaux se font des copains en jouant au base-ball, Gloria essaye de trouver sa place dans la maison, Phil s'attache à son projet de roman top secret et Gabbie rencontre un jeune homme, Jack, que les charmes ne laissent pas indifférent. Celui-ci était venu voir Phil. Étudiant en littérature, il trouvait en effet que cela aurait une chance pour lui s'il avait pu rencontrer Phil Hastings.

En plus d'être un garçon charmant, Jack est aussi le nouvel élève particulier de Aggie, ancien professeur de Phil et accessoirement son mentor. Tout le monde va donc naturellement se réunir et passer du temps ensemble. Ce qui est tout à fait du goût de Gabbie qui trouve décidemment Jack fort comme il faut. Aussi vont-ils passer du temps ensemble à se promener dans la forêt se trouvant sur la propriété des Hastings.

Mais la forêt n'est pas ce lieu sans danger qu'il devrait être. Quelque chose rôde dans les alentours. Beaucoup affirment que c'est un énorme raton laveur qui sème la terreur et tue les animaux. Mais la vérité est beaucoup plus effrayante. Et la famille Hastings, sans le savoir, sans le vouloir, va entrer progressivement dans un monde qu'elle n'aurait jamais soupçonné, et qu'elle n'aurait jamais dû connaître.

Enfin ! Voilà bien longtemps que ce livre n'était plus disponible, et les fans l'attendaient. Ce que je comprends tout à fait. J'avais la chance d'en avoir un vieil exemplaire à la maison, ce qui ne m'a pas empêché de me jeter dessus. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est le premier Feist que j'ai lu. Et il est aussi le meilleur Feist que j'ai lu. On n'a pas l'habitude de le voir dans le genre fantastique. C'est bien dommage parce qu'il y excelle. Enfin, Bragelonne a enfin résolu le problème pour tous ceux qui cherchaient cet ouvrage (même en poche, il était très dur à trouver).

C'est la quatrième fois que je lis ce roman et j'ai été une nouvelle fois captivé par son histoire, incapable d'en décrocher, ou avec de gros efforts de ma part. Attention, ce livre est dangereux ! Il fait perdre toute notion de temps ! Mais qu'est-ce qu'il est bon. Un pur bijou.

Malgré seulement 450 pages, il renferme une mine d'informations. L'intrigue n'est pas simpliste, les personnages sont très fouillés et nombreux et l'ambiance y est posée de main de maître. Mais comment Feist a-t-il réussit à faire tout cela en si peu de pages ? Tout simplement grâce à un immense talent. Vraiment, ce roman est intelligent. On y trouve tout ce dont on a besoin. Rien n'est laissé au hasard. Tout a une raison d'être présent. Bien sûr, j'aurais aimé pouvoir lire encore beaucoup de choses sur les recherches de Mark ou encore sur l'histoire précise des Mages, mais le sentiment d'urgence aurait peut-être été amoindri. Alors, peut-être un livre annexe, un jour ? Bon, je peux toujours rêver, mais cela aurait déjà été fait depuis le temps si Feist l'avait voulu.

Faërie est un superbe livre, je ne le dirais jamais assez. À lire, et relire, et relire...

Ecrite par WongLi, le 17 Mars 2007 à 20:03 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb