Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Esclaves (Barracuda - Tome 1)

 
  Dufaux & Jérémy
Edition : Dargaud 2010, 60 pages ISBN : 978-2-505-00971-9 13,50
 

Nous sommes en pleine mer : un riche bateau abritant une femme notable, sa fille et son fils, tous des personnages de haut rang, est attaqué par les pirates du Barracuda. Son capitaine, Blackdog, n'est pas vraiment du style à faire dans la dentelle (il suffit de voir son visage buriné pour s'en convaincre). Pour autant, Blackdog a un fils prénommé Raffy, à qui il demande de tuer deux fois plus d'ennemis que lui. L'abordage a lieu, et il est sanglant. La voie est sans issue, mais Raffy est sur le point de perdre la vie. Son père épargne la vie de son assaillant, De La Loya, en échange de la vie de son fils, ce qui n'est pas du tout du goût de Raffy...

Dans les survivants, on retrouve Dona Emilia Sanchez Del Scuebo, la mère de Maria et Emilio, également encore en vie. Ce dernier a la vie sauve car il a été habillé d'une robe de Maria durant l'attaque, le faisant ainsi passer pour une jeune fille de haut rang, un choix tout à fait idéal pour la vente d'esclaves. En outre, un moine qui accompagnait Emilia Del Scuebo est toujours à ses côtés, bien que sa vie ne tienne qu'à un fil. Rapidement, le Barracuda arrive sur l'île de Puerto Blanco, un endroit sordide, peuplé des individus de la pire espèce, où la loi autorise de s'enrichir avec des actes de piraterie.

Et la vente des esclaves n'échappe pas à la règle : rapidement, Dona Del Scuebo sera séparée de ses deux enfants, car les acquéreurs sont tous différents : Dona est rachetée par des moines qui n'ont malheureusement pas suffisamment d'argent pour sauver les deux enfants : la jeune Maria est vendue à une brute nommée Ferrango, et le jeune Emilio, toujours déguisé en Emilia, a la vie sauve grâce à son rachat par un être riche, calme et mystérieux du nom de Flynn. Dona ne supportera pas longtemps cette séparation. Emilio sera bien traité, tandis que Maria connaîtra l'enfer...

Quelle actualité concernant Jean Dufaux en ce moment ! Juste avant les sorties du huitième tome de Murena et du second tome de Le bois des vierges, voilà que Barracuda arrive dans les bacs... On ne pourra pas rester indifférent à cette couverture mystérieuse, et on devra forcément feuilleter la chose... Et là, la claque graphique a lieu : les planches de Jérémy Petitqueue sont tout simplement magnifiques. Il sera impossible d'éviter la comparaison avec le dessin de Delaby sur Murena... La ressemblance est frappante, et pour cause : cela fait bon nombre de tomes que Jérémy se charge de la couleur sur les planches de Murena...

Côté scénario, on reste sur un tome tout à fait prenant et intéressant, à défaut d'une histoire de piraterie classique : c'est beau et crédible en tout cas. Le tome est vaste avec un nombre de planches légèrement supérieur à la moyenne, et la narration a ainsi le temps de se développer, avec un admirable passage au moment de la vente des esclaves. Un premier tome très réussi donc, sur le fond comme sur la forme.

Le pari est ici tout à fait réussi, puisque le tome aura réussi à attirer l'attention sur lui sans problème, dans la production pléthorique actuelle. Par ailleurs, les planches de crayonnés et d'études de personnages achèveront de convaincre les plus indécis, et feront de ce premier tome, qui sait, une édition originale sans doute recherchée à l'avenir.

Ecrite par Clark, le 22 Novembre 2010 à 16:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb