Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Entre les ombres

 
  Boutle, Arnaud
Edition : Glénat 2010, 72 pages ISBN : 978-2-7234-7254-8 14
 

Après l'apocalype, le héros s'est mis à pêcher. Et contrairement à son enfance, où les après-midis de pêche avec son grand-père étaient des heures d'ennui infructueux, il le fait maintenant pour sa survie, et profite de l'attente pour ressasser ses souvenirs. D'enfance, d'abord, avec le quotidien chez ses parents, les vacances d'été chez les grands-parents, les engueulades et disputes familiales. Puis, tout en agrémentant l'étage qu'il habite au sommet d'un immeuble vidé de ses occupants, il se rappelle la femme de sa vie, chanteuse rencontrée dans un bar devenue une star. Couple improbable, la musicienne et le skipper de haute mer.

Maintenant, il ne voit plus que des fantômes et sa survie précaire, du quotidien, ne comporte que peu de loisirs. Il lit, beaucoup, il cherche à meubler le vide de son existence solitaire. Il a tenté d'offrir une sépulture à tous les corps trouvés sur sa route, il a récupéré des tableaux, il lutte contre le froid hivernal.

Sans être entièrement en noir et blanc, l'album est en permanence en bichromie, le noir se teintant d'ocre, parfois de bleu, toujours une seule couleur à la fois, en demi-teinte, pour faire ressortir un détail, l'immensité de la mer quand il naviguait, le cadre d'un tableau trop grand pour être emporté.

On ne sait pas ce qui a causé cette mystérieuse apocalypse qui a décimé l'humanité et détruit notre société. L'auteur parle de contamination de l'eau, d'émeutes dans les grandes villes, mais ce n'est pas important. On retrouve ici la solitude du héros de Je suis une légende, son introspection et ses galères, mais dans un album au dessin fin et délicat, très touchant.

Ecrite par Zaahne, le 05 Novembre 2010 à 12:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb