Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Drekkars (Servitude - Tome 2)

 
  David & Bourgier
Edition : Soleil 2008, 56 pages ISBN : 978-2-302-00214-2 12,90
 

Dernière lettre de Brégor à son frère, le roi Afénor. Brégor regrette, avec le temps, alliance qu'il a conclut avec les dragons. Pas que ceux-ci lui aient menti, mais la société qu'il a voulu bâtir en marge est devenu une véritable citadelle faite d'intrigues et de mensonges. Il voulait la liberté, son peuple s'enferme sous la terre, loin du soleil. Il voulait la paix, son peuple réduit en esclavage les habitants du désert. C'est donc avec un profond regret qu'il voit son peuple lui échapper chaque jour pour se terrer dans les profondeurs de la Terre. Il est un des rares a encore résister. Il est donc un homme à éliminer.

Bien des années plus tard, le peuple de Brégor, qui se nomme les Drekkars, est un peuple fier et très strict. Dirigé par un Empereur inflexible, on se rend compte que la paraître est aussi important, voire plus, que l'être. Mais dans cette société hiérarchisée, un homme semble vouloir défier le pouvoir. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cela ne vient pas du bas de l'échelle, bien au contraire. C'est l'Hégémon en personne, l'homme le plus influent après l'Empereur qui mène sa révolte en secret. Il rallie de plus en plus de familles pour le suivre. Il souhaite créer une nouvelle citée dans une autre passe et libérer les esclaves. Mais il va trouver sur sa route l'Empereur, sénile, drogué, mais pas complètement stupide, et le Justicar, celui qui doit maintenir l'ordre dans la cité et qui est presque aussi influent que lui dans leur Caste d'origine, celle des Ecuyers.

Mais l'Hégémon possède une arme que peu connaisse. Une arme aux traits si purs qu'ils ne peuvent qu'inspirer confiance.

Le premier tome de Servitude nous avait convié dans une nouvelle série qui, avec seulement un seul tome, était déjà en passe de devenir un incontournable. Pour peu que les auteurs poursuivent sur leur lancée. Cela semble être bien le cas puisque ce deuxième tome, Drekkars, nous brosse le portrait de cette société qui semblait si mystérieuse durant le premier tome. Et, en effet, il y a beaucoup de choses qui s'expliquent. On ne sait toujours pas qui est cet homme à la peau basanée et aux cheveux blancs, mais on se doute qu'il fera partie d'une société décrite dans un des futurs tomes. Les auteurs semblent avoir développé leur univers de manière complète à travers des maquettes, des jeux, des dessins. C'est peut-être pour cela que cela nous semble si précis, si complet.

En tous cas, ce peuple Drekkar, qui semble avoir beaucoup de similitude au niveau des différents codes qui le régit avec la société nippone, possède lui aussi beaucoup d'attrait, si bien que les Fils de la Terre que l'on a rencontrés dans le premier tome pourraient presque devenir fades. Je dis bien presque parce qu'il est bien évident qu'aucune des sociétés que l'on rencontrera ne pourra être fade tellement elle est bien développée. En fait, en parallèle de cette bande dessinée, le monde imaginé par Bourgier et David devrait faire l'objet d'un développement par roman. Comme ça, on aurait encore plus d'éléments à se mettre sous la dent. Et, pourquoi pas aussi, un jeu de rôles, histoire d'avoir une panoplie complète. Enfin, ce sont des désirs peut-être difficiles à mettre en oauvre. Mais cela montre toutes les possibilités dont dispose ce monde.

Si vous ne connaissez pas encore Servitude, nul doute qu'il faut que vous vous dirigiez au plus vite vers votre revendeur de bandes dessinées habituelles dans les meilleurs délais. Si vous connaissez déjà la série, vous savez que le tome 2 est aussi bien que le tome 1. et ce n'est pas peu dire.

Ecrite par WongLi, le 22 Février 2009 à 08:02 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb