Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Dreamworld

 
  Sire Cédric
Edition : Le Pré aux Clercs 2009, 282 pages ISBN : 978-2-84228-375-9 16
 

"Il y a, dit-on, un autre monde... Le monde des rêves, oui. [...] Et là où attendent, aussi, nos plus terrifiants cauchemars." Ce monde, il semble bien que Sire Cédric en possède la clef. Dreamworld, son second recueil de nouvelles - paru initialement en 2007 aux défuntes éditions Nuit d'avril - nous offre une plongée dans cet univers onirique, où le terrifiant côtoie le merveilleux.

Neuf nouvelles, et autant de failles qui creusent le réel, le déforment, le subliment. Au détour de ces textes, on rencontrera des enfants et des femmes au don de double vue, des cauchemars qui prennent corps, d'étranges loups, de belles et dangereuses dames blanches, l'ange des suicidés, un homme plongé dans le coma qui revit sa vie... Et, comme toujours dans les écrits de Sire Cédric, de l'horreur et du merveilleux, de l'amour et de la violence, du sexe et du désir. Et du sang - beaucoup de sang...

Dreamworld est un recueil terrifiant, parce qu'il réveille nos terreurs les plus profondes. Paradoxalement, il rassure aussi, parce qu'il laisse entrevoir un autre monde, un ailleurs, derrière la réalité terne et grise. Ce monde existe ; c'est juste qu'en grandissant, on ne sait plus le voir...

L'écriture est magnifique. Plus simple et limpide que celle de Déchirures et de Angemort, elle semble couler de source. Les phrases épurées font naître dans l'esprit du lecteur des images précises et tenaces, à l'image de la voix de cette dame blanche "tissée de scintillements et de brûlure, comme la neige qui tombe dans vos yeux."

En interview, Sire Cédric présente ce livre comme son recueil le plus personnel, et il semble l'être, assurément. Comment ne pas deviner son ombre dans le personnage de la nouvelle Muse, un écrivain habillé de noir et habité par l'obsession du sang ? Cet aspect est presque dérangeant ; on a parfois une nette impression de voyeurisme, comme si l'on lisait par-dessus son épaule, avec ou sans son consentement.

Ce bémol - qui n'en est pas vraiment un - mis à part, Dreamworld est un recueil marquant, qui témoigne de l'imaginaire sensible de son auteur, sans limite ni tabou. Un vrai bijou, qui se dévore et ne se laisse pas oublier.

Ecrite par Naolou, le 07 Décembre 2009 à 12:12 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb