Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Douze heures du crépuscule à l'aube

 
  Lélio
Edition : Oxymore, Collection : Epreuves 2005, 288 pages ISBN : 2-913939-51-1 15
 

Tic-Tac, tic-tac ! Les nuits égrènent les secondes et les minutes. Les pendules et autres objets venants contrôler le temps font un bruit assourdissant quand les hommes dorment. Mais certains ne dorment pas et la nuit, pendant douze heures, permet de penser, de ressasser les faits de la veille ou du passé.

Tour à tour, Lélio nous conte les heures de la nuit, les heures qui font souffrir. Elle nous parle de la Souffrance en personne dans Tisha Beav qui erre dans les rues de Jérusalem , celle aussi qui rappelle les douleurs physiques d'une enfance violentée avec Locked et moral : celle d'être seule et de ne pas savoir qui l'on est vraiment de Batismo Te. Durant ces heures il y a aussi la souffrance d'un père séparé de sa fille et que seule la musique Klezmer et l'espoir d'un ailleurs meilleur console avec Di goldene pave Les heures noires qui font ressurgir les fantômes des êtres aimés précocement morts dans Bulle ou de ceux qui ont disparus sans laisser de trace avec Corbeaux. La nuit, on est seul, terriblement seul comme les prisonniers de Soledad, seul comme lorsque une secte puis la justice vous volent vos parents dans Et devant nous, il y avait l'Ange. Seul aussi a rendre la justice, à décider du sort d'autres hommes dont certains peuvent vous hanter longtemps comme on le voit dans Wandering kayafa. L'abscence d'une mère que Le marchand d'enfance vous a volé et a qui vous avez vendu votre âme pour ne pas être seul justement. La noirceur de la nuit fait remonter celle de l'âme et des perversions des hommes comme on le comprend dans Nocturne. Et enfin, la maitresse de la nuit, la déesse de la nuit est là, elle rôde, attend son heure, la nuit est le domaine de la mort qui, ineluctablement, inscrit les noms des morts De la noirceur de l'encre pour qu'ils ne soit pas oubliés le jour du jugement dernier.

Que de force dans les mots de Lélio, ce recueil vous met littéralement au tapis ! Dans chacun des douze textes c'est un morceau d'elle-même qu'elle nous donne, la vie réelle qu'elle affronte en face à face. Un recueil sublime écrit pas une nouvelliste de talent, une auteur à ne pas manquer !

Ecrite par Arsenik_, le 08 Décembre 2005 à 11:12 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb