Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Diapason d'Orichalque (Le chant de la terre - Tome 2)

 
  Collet, Isabelle & Collet, David
Edition : Mnémos, Collection : Surnaturel 1996, 309 pages ISBN : 2-911618-10-6 Code prix : 4
 

Arkel du Feu, Louwelyn de l'Eau, Lil de l'Air et Lotin de la Lune ont libéré de son état de narcose Renfern de la Terre. Mais celui-ci ne se remet pas complètement des siècles qu'il a passé enfermé dans cet état. Après la libération de Renfern, les Templiers ont mis en marche une terrible machine, dont les plans ont commencé à être dressé il y a de cela des siècles maintenant. Son but : canaliser le champ d'Orichalque qui provient de Saturne afin de la récolter à l'état brut. Car même si celui-ci est l'arme ultime pour tuer complètement un Nephilim, ils n'en disposent que d'une petite quantité.

Mais Arkel était sur les lieux, au Louvre, lorsque le diapason s'est mis en marche, et il ne compte pas laisser cette machination poursuivre son chemin. Il va se faire aider de Lotin, qui a aussi remarqué les chantiers engagés. Car il semblerait que les Templiers aient construit des diapasons un peu partout en France.

La guerre est déclarée, et les Nephilim ne comptent pas se laisser faire, sachant que si le plan des Templiers arrive à son terme, ils ne pourront alors plus faire grand chose pour leur survie.

Digne suite du Chant de la terre, ce roman nous implique un peu plus dans la vie des héros que l'on avait découvert lors du premier tome. Le style est toujours impeccable, rapide et attractif. Pour les joueurs de Nephilim, on pourra découvrir certains secrets qu'il sera bon d'oublier une fois le livre terminé : des détails sur les Selenim.

Bref, encore un petit bijou qui se lit très facilement et très rapidement pour quelques heures de pur bonheur. Les Templiers n'ont qu'à bien se tenir.

Ecrite par WongLi, le 12 Août 2002 à 14:08 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb