Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Dans les larmes de Gaïa

 
  Le Gendre, Nathalie
Edition : Mango, Collection : Autres mondes 2009, 158 pages ISBN : 978-2740426265 9
 

Epuisée par des siècles de pollution, de guerre et de cultures intensives et sans respect, la terre, Gaïa, s'est rebellée et a englouti le monde sous un océan universel. L'eau comme l'air sont empoisonnés.

Seule une poignée d'humains, quelques milliers, a survécu au sein de l'Archebulle, une immense bulle vivant en autarcie et qui flotte au gré des vents. Le créateur de l'Archebulle, le sage Loewy, dirige celle-ci avec une poignée de Novi Electi, l'élite pensante qui a décrété que tout art, toute forme de loisir et de beauté était à proscrire de l'Archebulle pour éviter que ses habitants ne répètent les erreurs du passé.

Le seul à lutter contre ce principe est Morphée, le propre fils de Loewy, adolescent introverti et rêveur, passionné de littérature et de poésie.

À l'autre extrême de l'Archebulle se trouve Natanae, fille de pêcheurs dont le père vient de mourir, elle doit aller vivre chez sa mère indifférente qui s'est remariée avec Ramo, une ignoble brute, et avec qui elle a eu un enfant, la petite Thynie.

Très vite, la fillette brutalisée, peureuse et affectueuse va devenir le seul soutien de Natanae dans cet univers qu'elle ne comprend pas et qu'elle rejette de tout son corps. Son amour pour sa demi-soeur va devenir sa seule raison de vivre, à plus forte raison quand elle va commencer à soupçonner son beau-père d'être pire qu'un rustre et une brute...

Mais la découverte d'une terre émergée, contre laquelle les courants vont porter l'Archebulle, va permettre la rencontre de ces deux marginaux que tout oppose.

Pourtant, Loewy a décidé que personne n'irait explorer ces falaises qui seraient peut-être aptes à accueillir la vie humaine. Loewy a décidé que son fils ne se lierait pas avec une fille de pêcheur. Et Ramo a décidé que sa belle-fille était décidément bien plus attirante que sa mère...

Très vite, les adolescents ne vont bientôt plus avoir qu'une seule issue, pour sauver leur vie et leur liberté.

Ce très beau roman, se passant en intégralité dans l'Archebulle, est à mi-chemin entre la dénonciation d'une utopie et un huis-clos. Les personnages sont prisonniers d'une société autarcique, autrefois conçue pour les protéger, à présent détournée de son but pour les garder sous sa coupe. La privation d'art et de culture n'est que la pire brimade et le lecteur ne peut que se sentir ému par la différence de vie entre les Novi Electi et les pêcheurs, vivant pourtant dans le même monde.

La romance, à peine esquissée, entre Natanae et Morphée n'est pas prépondérante et l'auteur a bien mit en valeur les liant les unissant à Roméo et Juliette, sans pour autant tomber dans le piège de la bleuette : plus que l'amour, c'est l'amitié, l'entraide et la confiance qui les lie.

Ce court roman, très sensible et vivant, est un vrai plaisir à lire et offre une réflexion sur la liberté et son prix.

Ecrite par Zaahne, le 08 Novembre 2009 à 09:11 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb