Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Dans les bois

 
  Coben, Harlan
Edition : Pocket, Collection : Thriller 2009, 491 pages ISBN : 978-2-266-19194-4 7,80
 

Pendant une nuit d'été 1985, quatre adolescents ont disparu de la colonie. Deux corps ont été retrouvés mais les bois sont si vastes qu'il a été impossible de suivre une quelconque piste pour les deux derniers. Une enquête approfondie n'a rien donné. Un assassin a été emprisonné sans qu'il avoue ces quatre meurtres. Vingt ans plus tard, les proches de ce drame essaient de se construire une vie normale, une vie comme avant. Jusqu'au moment où on rapporte le corps d'un des disparus. Les blessures se rouvrent, le cauchemar recommence. Le doute s'installe. Comment Gil Perez, âgé désormais d'une quarantaine d'année, a-t-il pu survivre au massacre de la colonie ? Dans ce cas, la quatrième victime est-elle, elle aussi, en vie ? Pourquoi a-t-on à nouveau tué vingt ans après le drame ? Que cache-t-on ?

Harlan Coben est un auteur de thrillers à succès, à connaître. Il a écrit ,d'une part, des histoires indépendantes comme Promets-moi, Une chance de trop ou Juste un regard. Il met ainsi en scène des personnes comme vous et moi avec beaucoup d'humanité et de pudeur, des personnes qui malheureusement connaissent dans leurs vies un tournant tragique ou un passé douloureux. L'une de ses plus grandes oeuvres Ne le dis à personne a été adaptées au cinéma. Harlan Coben est aussi le père d'un personnage récurrent, Myron Bolitar, agent sportif. Ce héros est, malgré lui, mêlé aux magouilles dans les milieux sportifs. C'est l'occasion pour l'auteur de dénoncer les dérives et les ambitions de certains entraîneurs, managers ou sportifs.

Harlan Coben signe ici un chef d'oeuvre dans la lignée de Ne le dis à personne. Une comparaison est d'ailleurs intéressante à faire car le lecteur y retrouve des similitudes. Les deux personnes recherchées sont des femmes, l'une épouse, l'autre soeur, prétendues mortes jusqu'à ce que des éléments visuels insinuent le doute et forcent les héros à reprendre les recherches. Les indices sont donnés au compte goutte, troublant davantage, parce qu'ils remettent en question les certitudes du personnage principal. Par exemple, on l'a cru morte et pourtant elle serait vivante. Elle vit loin d'ici et pourtant sa présence est proche. Elle semblait si fragile et pourtant elle a résisté et survécu pendant toutes ces années. Le héros est torturé psychologiquement errant d'un indice à un autre. Si vous avez aimé Ne le dis à personne, vous serez heureux de lire Dans les bois. Mais ne pensez pas pour autant y trouver la même aventure.

La force de cette trame est le mystère qui entoure les événements du passé. Les témoignages concordent mais aussi se contredisent. Madame Perez ne veut pas reconnaître la dépouille de son fils. Tout n'est pas révélé. Pourquoi des enfants se sont retrouvés dans les bois pendant la nuit, pourquoi Paul Copeland, qui devait surveiller les ados cette nuit-là, n'était pas à son poste. Certains acteurs gardent des éléments essentiels en secret pour protéger des proches ou se protéger eux-mêmes. Ira Silverstein est prêt à tout pour qu'on ne remue plus le passé, jusqu'à tuer ? L'auteur prend un malin plaisir à faire manquer des rendez-vous cruciaux : une rencontre dans un parc qui tourne au drame, le témoignage de Gil Perez qui se fait assassiner, l'auteur d'une lettre qui reste anonyme...

J'attendais avec impatience de lire le nouveau Coben. Je n'ai pas été déçue. Je dirai même que je l'ai dévoré. Tout me fait vibrer : la sensibilité du héros principal Paul Copeland, une ancienne histoire d'amour qui revit et l'espoir de découvrir la vérité et de connaître enfin où sont passés deux adolescents disparus depuis vingt ans. Les sens en alerte, je n'ai abandonné l'histoire qu'une fois le dénouement arrivé.

Ecrite par Emily, le 13 Mai 2009 à 10:05 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb