Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Dämons (Tome 1)

 
  Tezuka, Osamu & Yonehara, Hideyuki
Edition : Bamboo, Collection : Doki Doki 2009, 180 pages ISBN : 978-2-35078-671-1 6,50
 

La ville, le pays, tout est devenu fou. Les avions se scratchent dans les symboles. Dehors, c'est la loi du plus fort qui s'est installée. Et des bandes de loubards comme celle de Boxy et de Jean, il y en a légions. Les pauvres hères sont rapidement escroqués, tués s'ils n'ont pas assez de liquidité, ou tout simplement juste pour le plaisir. Pourtant, alors qu'ils allaient buter tout le monde, ils sont perturbés par un mur qui se pête juste au dessus d'eux. Un homme en tombe, mais il n'en a rien à faire de cette bande. Eux par contre, ils lui en veulent d'avoir fait partir leur gibier... alors ils lui tirent dessus. Ils n'auraient pas du.

Dämons Hate est un type connu dans le milieu des ténèbres, un mec qui cherche à tout prix à se venger, un type dont l'esprit n'est que colère et haine. Un type dont les deux bras ont été amputés et remplacés par des bras en acier trempés. Un homme qui a tout perdu dans sa vie, trahis par ses amis qui ont assassinés sa femme et sa fille.

Ouahou ! Ce premier tome est détonnant, avec ce prologue, suivi par un flash back un an plus tôt pour nous raconter la genèse de celui qui va devenir Dämons Hate. Sur une idée de départ d'Osamu Tezuka, qu'on ne présente plus, ce scénario a fini par tomber entre les mains de Hideyuki Yonehara, auteur de l'excellent Full ahead Coco dont je vous ai déjà maintes fois parlé. Et donc à l'excellence du scénario s'ajouter l'excellence du dessin, parce que Yonehara, ce n'est pas un mauvais. Ses personnages ont des dimensions parfaites, ses décors aussi. On est vraiment dans l'action. On a même le droit à une tour Eiffel en fort mauvaise posture...

Vu comment on est parti, je pense que l'on aura treize tomes qui s'apparenteront à de l'or en barre. Et la suite, que Doki-Doki a eu la bonne idée de faire paraître en même temps - une excellente initiative que pratiques de nombreuses maisons d'édition de nos jours - le confirme. Un véritable coup de coeur pour un manga adulte bien noir, et sans espoir.

Ecrite par Garion, le 23 Juillet 2009 à 16:07 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb