Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Créature de la nuit

 
  Thompson, Kate
Edition : Baam! 2010, 286 pages ISBN : 978-2290020272 15
 

Robert, sa mère et son petit demi-frère, Dennis, quittent Dublin pour un coin de campagne paumé près d'Ennis. Seulement Robert, lui, ne voulait pas partir de Dublin, sa ville, ni quitter ses copains avec qui il passe son temps à voler des voitures, conduire comme un fou, se droguer et, plus généralement, faire des conneries. C'est qu'à seulement quatorze ans, Robert en a déjà fait pas mal dans sa vie. Du coup, il a décidé de mener une vie d'enfer à sa mère, le temps de rentrer chez lui et de retrouver sa vraie vie.

Seulement, il y a des mystères qui entourent la maison dans laquelle ils ont emménagé. Déjà, Lars, l'ancien locataire, qui a disparu du jour au lendemain sans donner de nouvelles. Ensuite, il y a cette histoire de petite fille qui aurait été assassinée il y a des décennies. Même si Robert semble s'en moquer éperdument, cela fait quand même beaucoup pour une seule et même maison. Et quelle est cette histoire de bol qu'il faudrait laisser sur le rebord de la fenêtre pour les fées ? C'en est décidément trop pour lui, surtout que les relations avec sa mère ne vont pas s'améliorer, même maintenant qu'ils sont loin des prêteurs sur gages que sa mère a fuit.

En cherchant un peu sur le net, vous vous apercevrez rapidement qu'effectivement l'histoire de Créature de la nuit ne correspond pas forcément avec la couverture qui laisse penser à un récit fantastique. Seulement, après lecture, on se rend compte que beaucoup de zones d'ombre sont laissées dans l'histoire. Il n'y a pas de fantastique ? En est-on vraiment sûr ? Personnellement, j'ai dévoré ce livre. Je l'ai beaucoup aimé. Pourtant, difficile de s'identifier à Robert, un gamin qu'on aimerait plutôt coincé dans un coin pour lui mettre deux tartes vu la manière dont il traite les gens, et surtout sa mère. Malgré tout, on arrive à se prendre au jeu. On se demande ce qu'il se passe dans cette maison, même si ce n'est pas le thème principal du récit, mais plutôt la vie de Robert et de comment elle va être bouleversée.

En fait, ce livre fait partie des livres, comme ceux écrit par Franck Guilbert chez Nuit d'Avril, où on sent qu'il peut y avoir du fantastique, mais où on n'en est pas vraiment sûr. Et, même s'il n'y en a pas, le récit et la tension sont bien présentes et nous auront quand même fait passer un excellent moment de lecture. Du coup, savoir si la couverture est mensongère ou pas est une mauvaise polémique. Surtout qu'elle ne l'est pas ! C'est une couverture faite avec le point de vue d'un des personnages, et cela colle très bien avec le contenu.

Malgré des passages violents, surtout dans les relations entre Robert et sa mère, c'est un livre fort qui se lit vite et que je conseille à tout le monde. Personnellement, je ne sais pas si je l'aurai cantonné à une maison d'édition plus spécialisée dans la littérature jeunesse, parce que le lectorat sera réduit, mais quoi qu'il en soit, c'est un livre passionnant.

Ecrite par WongLi, le 12 Avril 2010 à 12:04 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb