Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Coupures irlandaises

 
  Kris & Bailly
Edition : Futuropolis 2008, 62 pages ISBN : 978-2-7548-0029-7 16
 

Deux petits gars du Finistère ont enfin eu la permission de leurs parents : Chris et Nicolas vont partir pour Belfast, en Ulster, histoire de perfectionner leur anglais. On entend bien sporadiquement des histoires d'affrontements entre les catholiques et les protestants, mais bon : il ne se passera pas grand-chose pendant ce séjour d'un mois, vraisemblablement. Les deux ados sont surexcités à l'idée de partir pour l'Irlande, et se retrouvent bien vite embarqués dans le train à Brest : direction Paris, puis Calais, Londres, l'Ecosse, et enfin Belfast.

Mais arrivés sur place, les deux potes bretons (qui font figure de touristes exotiques sur place) sont étonnés de voir tous ces soldats britanniques armés, et tous ces tanks dans les rues. La famille qui les accueille est catholique, et est franchement hyper sympathique : on y mange de façon gargantuesque, les enfants locaux sont cool, et il y a vraiment de quoi perfectionner la langue. Mais la mauvaise nouvelle arrive vite : Chris va devoir être séparé de Nicolas pendant ce mois, et va se retrouver dans un quartier protestant, dans une famille certes gentille, mais beaucoup moins bigarrée et festive que la famille catholique précédente.

Alors les gamins arrivent à se démerder, et parviennent quand même à se voir tous les jours : entre les parties de foot dans le ghetto catholique, et le superbe parc ultra gardé protestant, le séjour se passe bien, plongé dans cette culture si singulière. Jusqu'à ce que, suite à un attentat survenu dans Belfast, les contrôles se durcissent et aboutissent à l'irréparable.

J'ai connu Kris par l'intermédiaire des éditions Futuropolis avec Un homme est mort, dessiné par Etienne Davodeau : un one-shot superbe sur la reconstruction de la ville de Brest. Alors cela fait un moment déjà que j'avais envie de découvrir ce Coupures irlandaises à la couverture plus que prometteuse. Le dessin de Vincent Bailly remplace efficacement celui, déjà superbe, d'Etienne Davodeau, et souligne parfaitement cette tranche de vie en Irlande.

Avec un scénario au rythme parfaitement maîtrisé, Kris parvient à nous plonger dans cette ambiance tantôt chaleureuse, tantôt haineuse. On suit avec un intérêt immense le séjour de ces deux jeunes français, et on se prend même à se marrer sérieusement devant l'effronterie de Chris répondant aux questions d'un gradé britannique. L'édition originale se fend d'une annexe développant le contexte de cette histoire, de sa naissance aux évènements politiques réels qui secouaient cette région à la fin des années 80.

Un très beau livre que tout amateur d'authenticité se doit de posséder dans sa bibliothèque.

Ecrite par Clark, le 26 Janvier 2009 à 11:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb