Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Chroniques des années noires

 
  Robinson, Kim Stanley
Edition : Presses de la Cité 2003, 705 pages ISBN : 2-258-06039-7 22,50
 

Et si l'Occident que nous connaissons avait été décimé par la peste en plein Moyen Age ? Que serait devenu le monde ? Cest dans cette optique que nous allons abordé les Chroniques des années noires

L'histoire commence avec Bold, soldat dans l'armée de Tamerlan, qui est dans l'obligation de fuir lorsqu'il revient d'une expédition où il a rencontré la peste. C'est dans cette fuite qu'il va être trouvé par des marchands d'esclaves chinois, et vendu comme tel. Mais il va faire une rencontre qui va changer le cours de son existence : un jeune homme noir du nom de Kyu.

Les chinois ont fait de Kyu un eunuque, et il est bien décidé à se venger, la rage qui l'habite primant sur tout autre sentiment. Dans leur périple, ils vont aussi faire la connaissance de I-Chi, une restauratrice désireuse de découvrir tous les plats nouveaux qu'elle ne connaît pas encore. Seulement, la haine de Kyu sera plus forte que tout et ils vont s'embarquer dans une fuite sans issue et dans une histoire qui va sétirer sur des siècles

Parce qu'on va suivre le parcours de leurs âmes, ou de leurs essences, à travers toutes les réincarnations qu'ils vont avoir, et ce durant près de sept cent ans.

Il est des livres dont il est difficile de parler, et donc de faire une chronique. Chroniques des années noires fait partie de ceux-là. Non pas qu'il soit inintéressant, loin de là. Mais l'histoire ne peut aisément se résumer.

À travers les incarnations de ces trois personnages principaux (à noter, pour ceux qui auraient du mal à s'y retrouver que l'on saura qui est qui en regardant la première lettre des prénoms des personnages), nous allons découvrir une histoire fascinante. Elle est avant tout un hymne sans concession à la vie et à la tolérance. Mais elle est bien plus que cela. Une analyse fine et pertinente de la société et de la religion peut aussi s'y découvrir et j'affirme que les religieux de tous poils feraient bien d'y jeter un oeil... y a de quoi faire réfléchir !

Bref, une histoire bien faite et formidablement construite. Par contre, il faut prendre conscience que ce livre nest pas un livre que l'on dévore, comme on pourrait le faire d'un roman fantastique ou d'un polar. Il faut prendre le temps de la savourer pour en extraire toute la substantifique moelle. Ce n'est pas ce que l'on appelle communément un roman de gare !

Une oeuvre grandiose à découvrir absolument !

Ecrite par WongLi, le 06 Février 2004 à 07:02 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb