Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Carmilla

 
  Le Fanu, Sheridan
Edition : Le Livre de Poche 2004, 124 pages ISBN : 2-253-08779-3 1,50
 

Un chateau isolé, une jeune fille solitaire et maladive. L'arrivée de Carmilla dans le chateau va métamorphoser la jeune fille qui a enfin une amie à qui se confier. Mais une étrange maladie décime les habitants du village le plus proche, comme cela était déjà arrivé il y a très longtemps dans un autre village voisin tandis que la jeune chatelaine est prise de torpeur.

C'est la jeune fille elle-même qui va nous conter ce qui lui est arrivé pendant le séjour de Carmilla dans le chateau de son père. De manière naïve soit mais malgré son rôle dans l'histoire ses propos restent neutres et objectifs. Elle comprend fort bien que Carmilla n'a pas un comportement normal : elle reste enfermée dans sa chambre jusque tard l'après-midi, a des sautes d'humeur suivi d'élans immodérés de tendresse que la jeune Carmilla met sur le compte d'une maladie qu'elle aurait eu étant enfant. Peu de temps après, la jeune châtelaine voit des ombres dans sa chambre et sent comme des piqûres à la base de son cou. Jours après jours elle se sent de plus en plus faible. Jusqu'a ce qu'un ami de la famille venant de perdre sa nièce dans d'atroces circonstances vienne leur rendre visite et rencontre Carmilla.

Roman précurseur du récit vampirique ayant inspiré le grand Bram Stoker, Carmilla vous enchante jusqu'à la dernière ligne. Le ton innocent et naïf de la narratrice renforce le pouvoir de séduction de Carmilla sur ceux qui croise sa route.

Ecrite par Arsenik_, le 20 Octobre 2004 à 17:10 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb