Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Britten et associé

 
  Berry
Edition : Casterman 2009, 104 pages ISBN : 978-2-203-02039-9 24
 

Fernandez Britten, dit Fern, est un détective privé qui a depuis bien longtemps perdu toutes ses illusions. L'homme est triste, inexpressif, à force de devoir s'occuper de petites affaires de coeur qui lui ont valu le surnom de bourreau des coeurs. Fern travaille seul. Enfin, presque : il a quand même un associé beaucoup plus expressif, en la personne d'un sachet de thé. De quoi se dire que Fern a un sacré grain, voire un sérieux problème psy, certes, mais la présence de cet associé nommé Stewart lui est d'un grand secours pour éviter de sombrer dans la folie. Etat de fait amer et déplorable jusqu'à ce que Charlotte Maughton, riche fille à son papa éditeur, vienne demander à Fern d'enquêter sur le meurtre de Berni Kudos, son défunt mari...

Alors l'enquête peut démarrer, avec une piste possible qui doit tout à la chance : Berni avait un frère, Michael, qui a eu une petite fille, Lenora, lors d'une aventure qu'il avait eue avec l'épouse d'un commercial en constant voyage d'affaires. L'affaire avait été suivie par Fern, justement, et le privé ne parvient plus à se souvenir de la réaction de Gregory Munch, le commercial trompé, lorsqu'il lui a annoncé que Lenora n'était pas sa fille biologique : un cataclysme parmi tant d'autres... Mais une vengeance sur le frère, autant de temps après, est sans doute un peu tirée par les cheveux.

Une autre piste viendrait plutôt du boulot : l'homme y était sous pression, apparemment même menacé, sur une affaire sur laquelle Maughton père refuse de s'exprimer. Lui et ses associés, d'ailleurs... Mais Fern a beau être taciturne, le moins que l'on puisse dire est qu'il sait s'accrocher à son enquête avec un professionnalisme absolu.

Britten & associé est un one-shot d'une centaine de planches : résolument polar, ce titre aurait pu avoir parfaitement sa place dans la collection Rivages noirs de Casterman, aux côtés de titres comme le superbe Shutter Island. Hannah Berry est une jeune dessinatrice britannique, et ce qu'elle nous pond là est proprement hallucinant. Le scénario présenté ici est quelque chose de tout à fait solide et travaillé : nous sommes en présence d'un polar qui aurait pu être sorti tout droit de l'imagination d'Agatha Christie... C'est intelligent, avec un rythme idéal pour ce genre d'histoire, où les non-dits prennent une importance capitale. Chaque personnage est ici véritablement fouillé et important, souligné par un charisme hallucinant à première vue supérieur à ce pauvre Fern.

Côté graphique, on est loin d'être en reste également. Les prises de vue sont hyper abouties, et le tout respire les heures passées à bosser autour de ces planches. La colorisation sombre (au mieux, on nage dans les tons ocre) se prête parfaitement à ce scénario, et certaines planches sont tout bonnement magnifiques de détails et respireraient presque le parfum de la rue.

Une première bande dessinée tout simplement hallucinante d'aboutissement. Un auteur à surveiller de près à présent, tant cette surprise est immense.

Ecrite par Clark, le 10 Juillet 2009 à 15:07 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb