Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Black Op (Tome 5)

 
  Desberg & Labiano
Edition : Dargaud 2009, 48 pages ISBN : 978-2-205-06212-0 13,50
 

Ray s'est fait descendre dans une embuscade à laquelle Floyd Whitman a pu échapper, à l'époque. Floyd ne peut faire autrement que de soupçonner Trent, son vieil ami, haut placé dans son parti, et vraisemblablement futur présidentiable. Les deux hommes ont toujours été amis, jusqu'à présent. Une amitié qui paraissait sincère, mais n'a-t-elle pas été feinte ? Dans le présent, une opération de nettoyage d'envergure est sur le point de se réaliser. Elle est menée par Trent, alors vice-président. Elle consistera à éliminer les membres éminents de la mafia russe présents sur le territoire américain, histoire de blanchir totalement Trent, qui s'est rapproché de ces réseaux contre le KGB, à l'époque de la guerre froide.

Mais en une génération, la politique a bien changé : les alliés d'hier sont devenus compromettants pour Trent. Il faut éliminer toute trace de collaborations du passé, histoire de ne pas compromettre maintenant la candidature à la présidence américaine. Mais Trent a encore un problème : Floyd Whitman est revenu, et il a de lourds secrets compromettants. Une seule solution à présent pour ce dernier : se rapprocher à nouveau de Vladen Nechkov, et tenter une nouvelle fois de dénouer le vrai du faux. Et compter encore sur Lovna, même si cette dernière a perdu de son pouvoir de séduction depuis toutes ces années.

Le nouveau tome de Black Op était tout de même très attendu, et le moins que l'on puisse dire est qu'il se passe bien des choses, et ce aussi bien à l'époque de la guerre froide que dans le présent. Desberg s'amuse une nouvelle fois avec ces allers-retours incessants, dont on a parfaitement l'habitude maintenant. L'homme maîtrise cette technique scénaristique, et c'est un vrai régal de voir Floyd plus jeune être confronté avec Trent, son pote de toujours.

Côté graphisme, cela reste parfait et sans reproche : c'est beau et détaillé, avec ce côté sombre faisant ressortir l'ambiance polar. Les personnages sont aisément reconnaissables, qu'ils soient jeunes ou vieux, avec une rare qualité dans leurs palettes d'expressions. Un grand coup de chapeau à Hugues Labiano donc... Cette série qui mêle espionnage, aventures et complots politiques est rondement menée et sort véritablement du lot dans le genre : un grand coup de coeur une nouvelle fois, qui ne devrait pas tarder maintenant à trouver son dénouement.

Ecrite par Clark, le 25 Mai 2009 à 13:05 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb