Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Les défenseurs de la foi 1 (Bastard !! - Tome 24)

 
  Hagiwara, Kazushi
Edition : Glénat, Collection : Seinen 2008, 199 pages ISBN : 978-2-7234-5877-1 6,50
 

Quatre années se sont déjà déroulées depuis la disparition de Dark Schneider et la destruction de l'Arche, qui a vu l'arrivée des démons et la fin des anges issus d'Anthrax. Sur l'île de Geezer, situé bien à l'ouest du continent de Metallion, une étrange assemblée commence à se former autour de la princesse Sheela de l'ancien royaume de Meta-Licana, et du prince Hobbit, Alexis. Cette assemblée d'ambassadeurs venus de l'intégralité du monde connu est due à l'apparition visible de tous points du globe d'une énorme chose provenant du monde des Enfers, l'Adma artificiel. Cet artefact crucifié au sommet du Pandemonium attire à lui la mana de la Terre pour la transmettre à Satan, dans l'espace, qui va devenir la créature la plus puissante de tout l'Univers.

Quant à Dark Schneider, son combat contre Uriel les a tous deux transformés. D.S. a fait appel au fameux Chevalier Dragon, Lucifer, créé par les dix sages d'Europea. Et Uriel est dans sa forme d'Augoeides, sensiblement plus grand que son adversaire et capable d'absorber son énergie. Mais leur dernier assaut (voir le tome précédent) a changé les frontières des mondes invisibles.

De son côté, l'ancien haut-roi Kal-Su parcours le monde à la recherche du Messie de toutes les prédictions des peuples, qu'ils soient Humains, Elfes, Hobbits ou Nains. Aidé par Archess Ney, le voici à combattre les Géants des glaces.

Avec ce vingt-quatrième tome, Kazuchi Hagiwara commence le cinquième et dernier chapitre de sa série Bastard!! qui dure déjà depuis vingt longues années. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Les défenseurs de la foi sont un beau mélange de toutes les croyances humaines, reliées entre elles par les tomes précédents. Un bon fourre-tout... mais le pire c'est que c'est cohérent ! Evidemment, c'est impossible de commencer cette série à partir de ce volume, alors laissez moi vous résumer en quelques phrases les chapitres précédents. Mieux vaut ne pas lire les deux paragraphes suivants si vous préférez ne rien savoir du début !

Dans L'Armée des Ténèbres, le sorcier Dark Schneider revient à la vie après quinze années d'absence. Il aide étrangement le royaume de Meta-Licana à survivre face à l'assaut de son ancienne armée des ténèbres et fait revenir à lui ses anciens amis, chefs de cette armée, et empêche le retour du dieu de la destruction Anthrax par ce fait. Mais dans le combat, il meurt une nouvelle fois pour permettre à son amie Tya Note Yoko de survivre. Suit Le Requiem des enfers qui se déroule deux ans après les événements. Kal-Su, dernier des empereurs du Ciel, continue sa quête pour faire revivre Anthrax. Seuls les samouraïs aidés par Yoko essayent encore d'empêcher le Haut-roi et ses généraux de parvenir à leurs fins. Arrivés dans la cité elfique de King Crimpson Glory, ils sont impuissant face à la levée du dernier sceau qui retenait prisonnier Anthrax, et ce malgré l'aide des dix sages d'Europea - largement responsables de la destruction de l'ancien monde.

Cependant Dark Schneider, qui a refusé de devenir chevalier dragon, arrive à détruire l'avatar d'Anthrax venu pour les combattre, et à sauver par là même son ami Kal-Su. C'est alors qu'Anthrax se transforme pour montrer ce qu'il est réellement : une porte d'entrée pour les Anges de Dieu, comme le raconte le troisième chapitre, Crimes et Châtiments. Le combat est alors bien inégal entre les Anges si puissants et l'humanité condamnée par son propre créateur. Cependant la résistance humaine provoque la libération de l'enfer. Les Lois Immorales, le quatrième chapitre, découle de cette ouverture. On y voit les quatre séraphins, Raphaël, Mickaël, Gabriel et Uriel qui veulent combattre les démons dans les enfers, et Dark Schneider qui a dérobé une grande partie de la puissance des démons, faisant de lui l'Adam obscur. Un long combat contre Uriel commence alors, avec l'augmentation de leurs pouvoirs respectifs.

Trame complexe donc, vous le concevez. Graphiquement, ces vingt ans ont d'ailleurs marqué le mangaka et son équipe (le Studio Loud in School) avec une amélioration indéniable, a tel point que l'auteur redessine actuellement sa série depuis le début, avec des dessins moins naïfs et la trame plus trash encore. En effet, le personnage de Dark Scheider est obsédé par sa propre beauté et sa puissance, et n'hésite pas à séduire les femmes qu'il rencontre que l'on voit plus que fréquemment en tenue très légère (voire la nudité totale) et ce avec des formes plus que généreuses. Il ne faut pourtant pas en rester là. Bastard!!, c'est surtout une oeuvre colossale qu'il faut prendre dans sa longueur pour en comprendre les tenants et aboutissants.

Ce volume vingt-quatre est donc une réussite en soi, la plus aboutie de l'auteur jusqu'à présent autant graphiquement que scénaristiquement. Il permet aussi de reprendre son souffle après un quatrième chapitre moins intéressant que les autres. Je reproche cependant à l'auteur un peu de facilité avec la reprise des noms tolkienniens tels que Hobbits ou Mithril, mais cela reste du détail et n'enlève rien au gigantisme de l'univers. Bravo !

Ecrite par Garion, le 08 Avril 2008 à 16:04 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique



Bastard!!
Ecrit par Algernon le 08 Avril 2008

Visuellement époustouflant, ce 24ème tome est l'apogée graphique du studio Loud in School. Après quelques errances de l'auteur dans les derniers tomes, le lecteur retrouve enfin les personnages secondaires, puissants et complexes, qui enrichissent la saga Bastard!! Kazushi Hagiwara ressuscitent un peu facilement ses protagonistes mais au moins la situation se clarifie et une certaine cohérence entoure l'ensemble du récit, un plaisir après le combat sans fin entre D.S. et Uriel.

Ce tome est un volume clé. Il redynamise la série en prévision d'un final éclatant. Espérons ne plus devoir attendre deux ans entre chaque nouveau livre.


 

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb