Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Aube et crépuscule (Les Légendaires - Tome 7)

 
  Sobral, Patrick
Edition : Delcourt 2007, 48 pages ISBN : 978-2-7560-0532-4 9,80
 

Alors que Roméo et Juliette sont sous le clair des deux lunes d'Alysia, deux formes brillantes venues du ciel foncent sur eux et font une arrivée pour le moins fracassante.
Ailleurs, à une autre époque, dans une arène clandestine, des monslaves, c'est-à-dire des monstres esclaves, se battent entre eux pour leur survie. Survie ? C'est un bien grand mot. En tous cas, un de ces monslaves a gagné ses galons dans les arènes et possède même un surnom que lui ont donné les spectateurs : Gryfenfer. Gryf !

Gryf, justement, vient de perdre connaissance alors que les Légendaires se font attaquer par El Diablo, le plus grand voleur qui soit. Il vient de leur dérober la sacoche dans laquelle ils transportaient la fiole contenant l'élixir capable d'inverser l'incident Jovénia. Mais alors qu'ils peinent à reprendre leur bien, les deux humanoïdes arrivés pour embêter Roméo et sa Juliette reprennent la fiole et la brisent !

Ce sont les dieux Aube et Crépuscule qui mettent un ultimatum entre les mains des Légendaires : soit ils inversent les conséquences de l'incident Jovénia dans les deux semaines, soit ils détruisent le monde. Simple et direct !

Eh non, ce n'est toujours pas fini. Les aventures de Les légendaires sont loin d'être terminées, pour notre plus grand bonheur. Avec toujours le même humour et la même touche dans le dessin, Patrick Sobral fait vraiment là un carton avec sa série. Et ce n'est pas moi qui pourrait râler contre ça. C'est tellement bon ! Ici, c'est au tour de Gryf de prendre un peu plus de place. On en apprend donc un peu sur son passé de monslave et aussi de mais je préfère ne pas gâcher votre découverte. En tous cas, les Légendaires ne sont pas les premiers venus, c'est certain. Il y a peut-être certains ressorts scénaristiques que Sobral avait déjà employés, mais il le fait tellement bien que cela passe comme une lettre à la poste.

Il y a quand même des idées innovantes, comme Shun-Day qui vient faire une stage chez les Légendaires, et tous les jeux de mots que l'on trouve dans les noms des personnages et des lieux. A la manière de Astérix, en somme.

C'est une nouvelle réussite que ce tome 7 de Les légendaires.

Ecrite par WongLi, le 02 Janvier 2008 à 11:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb