Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Au lendemain du dernier jour

 
  Guilbert, Franck
Edition : Nuit d'Avril 2003, 292 pages ISBN : 2-9519741-1-6 16,90
 

Matthieu est un homme simple qui mène une vie sans réelles attaches. Il a quitté jeune le domicile parental et mène une petite vie de bohème, vivant de petits boulots, principalement dans la restauration. Alors qu'il quitte l'Angleterre où il était installé depuis trois ans, il aperçoit une personne faisant du stop sur le bas côté de la route. Connaissant parfaitement cette situation, il décide de s'arrêter pour prendre un passager. Et c'est alors qu'il reconnaît Jessica, sa plus ancienne amie, quil n'avait pas vue depuis de nombreuses années.

Matthieu est heureux comme rarement il l'avait été ces derniers temps, seulement, quelque chose ne colle pas dans l'attitude de Jessica, sans qu'il réussisse à savoir exactement quoi. Mais il ne pourra pas se poser la question trop longtemps puisque celle-ci le quitte sans le prévenir et sans un au revoir alors qu'ils avaient fait une halte sur une aire dautoroute.

Commence alors une succession d'évènements qui vont radicalement changer le cours de la vie de Matthieu.

 

Tout comme cela avait été le cas avec Les chemins du destin, Franck Guilbert nous emmène dans une histoire qui part d'une banalité mais qui nous emmène dans les profondeurs même du fantastique. Seulement, son style est toujours aussi léger et les touches successives qu'il pose délicatement ne nous brusquent en rien. On plonge encore la tête la première, en apnée, sans sen rendre compte.

On a, de plus, le plaisir de retrouver certains des personnages aperçus dans Les chemins du destin. Toutefois, on va retrouver la situation telle quon l'avait laissée...pas franchement gaie, donc (je n'en dirais pas plus pour ceux qui nauraient pas encore lu Les chemins du destin). Au lendemain du dernier jour n'est en rien une suite. Il peut se lire indépendamment, même si je ne saurais que trop vous conseiller de lire les romans dans l'ordre. Il offre de nouvelles perspectives, peut-être plus explicatives, de ce que l'auteur nous avait proposé auparavant. Et puis, encore une fois, on se met aisément, des fois avec plaisir, d'autres fois avec horreur, dans la peau des personnages tellement ils sont proches de nous.

Je vais arrêter là mon propos, mais sachez apprécier à sa juste valeur tout le talent de Franck Guilbert, qui le mérite bien. Une des grandes découvertes de cette année.

Ecrite par WongLi, le 13 Avril 2004 à 18:04 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb