Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Artifices (Sillage - Tome 6)

 
  Morvan & Buchet
Edition : Delcourt, Collection : Neopolis 2003, 48 pages ISBN : 2-84789-148-X 12,90
 

Nävis et son fidèle robot accompagnateur Snivel sont en route vers la prison de Rib'Wund, ce dernier ayant trahi la jeune fille sous la pression de voir sa famille abattue. Un sabotage mécanique contraint les voyageurs à se poser avec difficulté sur une planète ravagée, en pleine guerre entre de petits soldats fort machos et des robots destructeurs. Nävis est d'ailleurs sauvée d'un de ces robots, mais elle est séparée de Snivel dans l'action.

S'ensuit alors une petite visite chez ces mystérieux soldats... Cette guerre contre les mekkas dure depuis des générations, mais nos hommes sont nourris par un inconnu bienfaiteur. Les femmes sont très précieuses sur cette planète : elles sont parquées dans un immense hangar et n'ont d'autre choix que de se plier avec bonne grâce aux divers travaux ménagers et aux fantasmes de ces messieurs...

Rapidement, le caractère rebelle de Nävis ne pourra plus supporter cette condition et ses paroles suffiront à provoquer un soulèvement de la conscience féminine locale !

En parallèle, Snivel est démonté et étudié par l'intelligence artificielle locale, pour laquelle cette guerre n'est qu'un jeu, un moyen de se distraire sur cette si petite planète paumée...

Les parallèles avec nos systèmes terriens sont une fois de plus nombreux avec ce tome, ce qui est un des ingrédients d'une recette qui fait qu'une série cartonne autant, passez moi l'expression... L'autre ingrédient, toujours le même, est la qualité du dessin : une pléthore de détails et de finesse inégalée ! Ajoutez y le brin d'humour omniprésent, avec ce détachement de l'héroïne principale face aux pires dangers, et vous obtenez une nouvelle superbe pierre à cet édifice qu'est la série Sillage ! Encore félicitations messieurs Morvan et Buchet !

Ecrite par Clark, le 12 Novembre 2007 à 01:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb