Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Armaggedon Rag

 
  Martin, George R.R.
Edition : Pocket, Collection : Terreur 2000 ISBN : 2266099957 5,50
 

L'histoire débute sur l'annonce d'un assassinat, celui de Jamie Lynch, impresario de groupes de rock. Nous sommes en septembre 1984, treize ans après West Mesa, l'énorme festival qui avait été marqué par le meurtre de Patrick Hobbins, le chanteur de Nazgûl. Depuis, le groupe s'est séparé, le rock pur a abandonné les ondes radio et les mouvements révolutionnaires aux Etats-Unis se sont évanouis.

Cherchant à trouver sa voie dans les années 80, Sandy Blair, ancien militant des années 60 reconverti en écrivain, est chargé d'écrire un article sur la mort de Jamie Lynch et sur ce qu'est devenu ce groupe mythique Mais l'enquête se transforme vite en une introspection sur ses idéaux, sur ce qui a changé depuis les années 60, sur ce qu'est devenu le mouvement révolutionnaire et sur la musique. C'est alors un véritable voyage à travers les USA ainsi qu'à travers différents moments de sa vie qui s'opère. Et lorsqu'il retrouve ces figures d'une époque révolue, ses anciens souvenirs qui le hantent se chevauchent entre passé, présent et futur. Seule la musique se dresse au milieu de cette nébuleuse, tel un phare, celle du Nazgûl et sa "Music to Wake the Dead".

L'histoire prend forme et se découvre bout par bout tout au long du livre, comme une suite d'accords donnant lieu, au final, à une mélodie envoûtante et grandiose. L'intrigue est magistralement orchestrée, avec des rebondissements qui changent le ton et des coups de grosse caisse envoyés à pleine puissance pour nous scotcher au récit. Car, vous l'aurez compris, la musique fait partie intégrante de ce livre. Elle est au cur de l'histoire, dans les dialogues et même dans les titres de chapitres qui reprennent des paroles de groupes célèbres de ces années-là. Tout, vraiment tout est fait pour nous plonger dans ce monde où l'Histoire se mêle à l'Imaginaire. L'effet est si réussi que l'on finit par effectuer des recherches pour départager fiction et réalité, et tenter de se remémorer les chansons auxquelles l'auteur - qui fait preuve d'une étude et/ou une culture musicale très importante - fait de nombreuses références, pour le plus grand plaisir des amateurs !

Sexe, drogues et rock'n'roll donc, mais aussi politique, fantasy, philosophie, humour, magie, société, communautés, etc. Un ouvrage vaste de thèmes différents, de références (tolkieniennes notamment) et d'idées, mais aussi un livre très actuel qui nous fait nous interroger sur différentes époques de notre monde ainsi que celle d'aujourd'hui.

G. R. R. Martin nous livre ici un ouvrage stupéfiant, paru bien avant le célèbre cycle du Trône de fer et doté d'une très bonne intrigue mi-polar, mi-fantastique qui ne peut que ravir ses lecteurs Par contre, si vous vous intéressez à l'altermondialisme, et si l'univers des concerts comme les vibrations de la musique rock vous donnent des frissons, alors ce livre prendra toute son ampleur et deviendra une référence du genre.

Ecrite par Ceridan, le 24 Avril 2005 à 14:04 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb