Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Alien Earth

 
  Lindholm, Megan
Edition : Le Livre de Poche, Collection : Science-fiction 2008, 542 pages ISBN : 978-2253122647 6,95
 

La Terre a dépéri sous les pollutions et l'industrialisation. Mais alors que les hommes commençaient à peine à réaliser l'ampleur du désastre et à réagir, les Arthroplanes sont apparus : une race de créatures grégaires, préoccupées par l'harmonie entre les espèces, dont quelques individus, capables de supporter la séparation avec le reste de leur peuple, s'enkystent volontairement dans d'immenses créatures sentientes, les Aniles, pour les contrôler et les transformer en de monumentaux vaisseaux intersidéraux. Grâce aux Arthroplanes et leurs Aniles, des groupes d'humains ont survécus et se sont installés sur les planètes Castor et Pollux où leur corps et leur mode de vie ont été modifiés pour s'adapter à leur nouvel environnement et alliés.

Mais tous les humains ne parviennent par à être adaptés : ainsi John, le capitaine fantoche de l'Anilvaisseau Évangeline - et second de son Arthroplanes enkysté Tug - est passionné par la poésie de l'ancienne humanité et fait de la contrebande. Connie, son second, est une femme asociale et introvertie, incapable d'affronter ses peurs et la Réadaptation qu'elle a subie. Mais il y a également Raef, l'ancien humain que Tug a caché en Évangeline et qui survit en transsommeil...

Ces trois humains, Évangeline et Tug vont être envoyés vers une mission dangereuse qui va leur révéler à tous de nombreuses choses sur eux-mêmes et sur les mensonges que le Conservatoire a racontées à l'humanité pour les pousser à entrer dans un moule : l'organisation Terra Affirma prétend que, contrairement aux affirmations des Arthroplanes, la Terre n'est pas morte. Ils ont sponsorisé une mission et envoient le groupe vers la Terre, effectuer des sondages pourvoir si la Terre est morte ou si l'humain pourrait y survivre, ce qui sonnerait le glas de la nouvelle société...

Mais pour Évangeline, qui a peu conscience d'elle-même, pour Tug, qui a fait de l'humain son sujet d'étude, pour John et Connie, qui découvrent peu à peu ce qu'est un humain et pour Raef, confronté à ses mort imminente, aux changements de l'humanité et à son lien naissant avec Évangeline, la mission est surtout une quête identitaire et de rédemption.

Mais l'humain peut-il apprendre ? N'est-il pas condamné à répéter les erreurs du passé ? Et les Arthroplanes sont-ils effectivement les bergers d'un troupeau ?

Ce roman, à l'écriture compliquée et aux personnages complexes est assez difficile à aborder mais ne manque pas de profondeur et d'intelligence. Les questions abordées sont profondes, la réflexion sur l'humanité, sur notre devenir et notre évolution sont bien traitées et débattues à travers les affres et aventures d'un groupe de héros hétérogène et évolutif qui représente bien les divers éléments de notre être. La présence de créatures comme Évangeline et Tug donne une autre dimension à l'histoire, proposant des Autres alternatifs et une découverte de l'humanité, des humanités, au travers d'autres regards qui sont, finalement, eux-mêmes, très humains.

Le personnage d'Évangeline, en particulier, est impressionnant d'émotion et d'évolution.

Un roman à aborder avec précaution, très différent des histoires habituelles de l'auteur, mais qui enchantera l'amateur de contes philosophiques et écologiques.

Ecrite par Zaahne, le 02 Avril 2008 à 13:04 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb