Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Airman

 
  Colfer, Eoin
Edition : Gallimard Jeunesse 2008, 416 pages ISBN : 9782070619115 20
 

Conor Brocekhart n'est pas né comme tous les enfants, et c'est peut-être pour cela qu'il n'aura pas eu le même destin qu'eux. Venus en visite à l'Exposition Universelle, ses parents rencontrèrent Victor Vigny, aéronaute français, avec lequel ils partirent faire un tour en dirigeable. Victime d'un tireur, l'engin du redescendre précipitamment, non sans avoir accueilli la naissance du jeune Conor à son bord. Son destin était tracé et les cieux seraient pour toujours dans son cur et dans sa tête.

Des années après, sur les îles Salines où il vit, Conor passe son temps en compagnie d'Isabella, la fille du roi Nicholas. Il lui sauva la vie une fois d'une manière majestueuse lorsque le laboratoire de son père explosa. Et les airs furent une nouvelle fois ses alliés. Par contre, il ne put rien faire lorsqu'un horrible complot tua une personne proche de lui, scellant à jamais sa destinée.

Conor Brocekhart allait devoir devenir quelqu'un d'autre pour survivre, quelqu'un de beaucoup plus dur. Suffisamment dur pour pouvoir devenir Airman.

Habitué des récits d'Eoin Colfer, je n'ai pu résister à l'envie de découvrir ce nouveau roman. Et je n'ai pas été déçu. Même si, effectivement, on retrouve les traits d'humour que l'auteur aime bien disséminer dans ses récits, on ne peut passer à côté de la facette très sombre de ce Airman. Les mésaventures de Conor font froid dans le dos, ainsi que les personnages secondaires vraiment écoeurants. Et tout ce que doit endurer Conor ne fait qu'ajouter à la dureté de tout ce que l'on voit. C'est peut-être un roman estampillé jeunesse, mais il n'est pas édulcoré on plus. C'est rapide, vif, mais aussi outrageant et poignant.

Eoin Colfer nous plonge dans univers qui mélange les avancées technologiques de la fin du XIXième siècle avec l'obscurantisme de certains qui avaient bien compris que le progrès serait la fin de leurs privilèges. De plus, on se retrouve tout droit plongés dans des machinations infâmes dans lesquelles Conor se laisse embarquer. Et il va passer quelques années à subir avant de pouvoir enfin agir.

En tous cas, je ne peux que recommander cette petite perle qui laisse un goût amer dans la tête après l'avoir terminé, même si l'on a passé un excellent moment de lecture.

Ecrite par WongLi, le 22 Janvier 2009 à 16:01 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb