Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Afrika

 
  Hermann
Edition : Le Lombard, Collection : Signé 2007, 56 pages ISBN : 978-2-80362329-7 13,50
 

Dario Ferrer est un homme étrange : gardien et protecteur d'une réserve africaine, il vit au milieu des bêtes, qu'il appelle ses « trésors » et veille sur elles à coups de carabine, quand les braconniers viennent chercher leur butin de cornes de rhinocéros ou d'ivoire. Même ses proches, sa compagne noire Iseko et son collaborateur Em'Té ne le comprennent pas. Au plus peuvent-ils l'aider à apaiser les cauchemars qui le rongent, souvenir d'un passé perturbant que nul ne connaît. En fait, pour Dario, sa réserve est son monde, un monde impitoyable loin de notre quotidien civilisé.

Lorsque Charlotte, journaliste en quête d'un sujet brûlant, débarque dans la réserve pour écrire un reportage sur les braconniers, Dario l'accueille avec une froideur plus que méfiante. Pour lui, la jeune femme n'est qu'un charognard de plus qui vient chercher du sensationnel et l'empêcher de faire son travail.

Mais finalement, il la guide dans son territoire, lui montre les horreurs et les merveilles de la brousse. Mais ils tombent ensuite sur un spectacle bien différent. Un village incendié. Bombé. Des civils brûlés vifs. Aucun survivant. Dario comprend que, pour des raisons politiques, les réfugiés de ce village ont tous été massacrés et qu'eux, les seuls témoins, les grains de sable dans l'engrenage, sont aussi condamnés. Alors commence pour lui et Charlotte une épopée haletante. Privés de tout, obligés de ne faire confiance à personne, ils doivent traverser la jungle pour atteindre la frontière. Dario seul pourrait y arriver, mais accompagné d'une femme de la ville, traqué par un mercenaire, il n'a quasiment aucune chance.

Malgré les thèmes proches, on est bien loin de Crocodile Dundee et de son humour potache. Ici, les fauves sont humains, les prédateurs des hommes politiques et les soldats leurs marionnettes. Dario n'est pas le sympathique héros, même si on souhaite le voir gagner. Il est aussi cruel et impitoyable que ses ennemis, n'hésite pas à tuer, et son cynisme ferait froid au dos à une tarentule. Même sa femme finira pas douter de lui

Seule reste Charlotte journaliste en mal d'article et de sensations fortes ? Citadine perdue et fardeau encombrant ? ou idéaliste désireuse de refaire le monde ? le lecteur est marqué par l'histoire, troublé par un dessin brut, parfois flou et pourtant précis, qui laisse les caractères des personnages s'exprimer librement dans des couleurs de savane et des ombres dures.

Un très bel album, qui illustre parfaitement cette collection de « roman graphiques personnels, exigeants ».

Ecrite par Zaahne, le 03 Novembre 2007 à 02:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb