Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

À la recherche de la cité perdue

 
  Biesty, Stephen
Edition : Gallimard Jeunesse, Collection : 2008, 80 pages ISBN : 978-2-07-061849-1 18,50
 

Au toucher, on a l'impression d'avoir affaire à un vieux manuscrit. Similaire cuir, inscriptions en parties effacées et autocollants comme on peut en poser sur les vieilles valises de nos grands-pères. Le ton est donné, Stephen Biesty nous entraîne à sa suite à travers le monde entier, à la recherche de la cité perdue.

Tout commence par une lettre reçue d'un vieux professeur d'histoire, Jack Pott. Celui-ci invite Steve à un jeu de piste très particulier, celui de rechercher une cité antique disparue. Pour cela, il lui envoie chaque semaine une carte postale d'un des monuments les plus célèbres du monde. Sur chacune d'entre elles se trouve une énigme pour trouver un nombre mystère. Une fois les dix énigmes trouvées, il restera deux nombres qui nous donneront les coordonnées de la cité perdue.

Dès lors nous suivons le journal de Steve, qui nous présente pour chaque escale des photographies, esquisses, plans, documents divers et quelques textes explicatifs, comme de la chronologie, ou des anecdotes. On comprendra donc que cette piste au trésor est un prétexte, certes très bon, pour apprendre des informations parfois bien différentes que celles que l'on rencontre habituellement sur ces monuments célèbres.

Quant au livre lui-même, il est assez conséquent pour donner une place aux édifices les plus connus, comme d'autres qui le sont beaucoup moins. Ainsi sont cités l'opéra de Sydney ou Notre-Dame de Paris, mais aussi Angkor Vat, le théâtre du globe de Londres ou encore le temple des Inscriptions que l'on retrouve dans le dernier film d'Indiana Jones. À noter de magnifiques esquisses en noir et blanc ou en couleurs sur deux dimensions de chaque monument visité à couper le souffle.

Concernant le principe même du jeu, celui-ci se trouve noyé sous les informations de la lettre de départ, si bien que l'on pense devoir chercher quels sont les monuments à trouver alors qu'il n'en est rien. Nous ne faisons que suivre les pas de Steve (alias Stephen Biesty, l'auteur). Côté pratique, vous trouverez en fin de livre une pochette où se trouvent la carte des énigmes, où coller des autocollants, une carte de la cité perdue au monde antique, une des esquisses de monument à colorier, et une maquette à monter pour voir ce qu'est la cité de nos jours.

Si l'ouvrage est destiné aux enfants de neuf - dix ans, par la brièveté de ses paragraphes et le mélange des différents types de documents, il est aussi très séduisant pour les adultes qui y redécouvriront peut-être un goût de l'aventure qu'ils avaient plus jeune. En tout cas, c'est ce que nous avons ressenti.

Ecrite par Emily & Garion, le 20 Novembre 2008 à 09:11 dans la rubrique Roman Documents .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb