Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

A la mémoire des morts

 
  Perry, Anne
Edition : 10/18 2008, 384 pages ISBN : 978-2-264-04727-4 7,90
 

A quelques semaines de la fin de la Grande Guerre, les combats se poursuivent sur le front, cependant qu'en coulisse les politiques s'affairent à élaborer le traité qui donnera forme à l'avenir. Bien sûr, le Pacificateur fait tout pour influer dessus. Il a d'autant plus de facilités pour le faire que si tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut éradiquer le spectre de la guerre, les avis divergent sur le moyen à utiliser pour cette fin.

Aussi, lorsqu'un prêtre vient prévenir Mathew Reavley que l'homologue allemand du Pacificateur veut venir à Londres pour le démasquer, il part à sa rencontre dans le secteur où se trouvent déjà Joseph et Judith. Et c'est là en effet que les joint le colonel von Schenkendorff. Malheureusement, peu de temps après son arrivée, un crime atroce est commis, empêchant son départ immédiat pour l'Angleterre.

Cette suite du beau Les Tranchées de la haine lui est supérieur : c'est un roman passionnant, qui a de surcroît le mérite de cumuler les vertus du bon roman d'enquête policière, avec fausses pistes, et coupable surprenant ; et celles du bon roman historique, à la fois informatif et distrayant.
En effet, l'auteur fait vivre au lecteur, par l'intermédiaire de ses personnages, combien le retour à la vie civile, après quatre ans de l'enfer des tranchées, fut difficile pour ces combattants, le monde où ils retournaient n'ayant plus grand-chose de commun avec celui qu'ils s'étaient engagés à défendre ; leurs femmes ne les avaient pas toujours attendus, et, pour celles qui avaient pris la mesure de leurs capacités et de leur courage, elles doutaient de pouvoir revenir sous la domination masculine, ou de trouver un homme qui comprenne et accepte ce qu'elles étaient devenues.
Par ailleurs, et même si bien sûr ce roman se suffit à lui-même, le lecteur qui aura suivi toutes les aventures des Reavley sera heureux d'en trouver ici le dénouement. Pour tous, un roman à recommander chaudement.

Ecrite par Mureliane, le 02 Juillet 2008 à 09:07 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb