Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

À l'aube de la guerre (Fathom - Tome 1)

 
  Collectif
Edition : Delcourt, Collection : Contrebande 2006, 96 pages ISBN : 2-7560-0097-3 12,90
 

Aspen Mathews est une sublime jeune femme qui a toujours eu un rapport très singulier avec la mer. Après s'être découvert une capacité à pouvoir influer sur cette matière noble, elle en a même fait son métier, puisqu'elle est devenue océanographe. Ayant peu de souvenirs de son enfance, elle sait juste qu'elle a été adoptée par le capitaine Mathews. Seulement, les souvenirs veulent refaire surface, à tel point que des personnes vont venir la chercher pour les aider. Des personnes surgis du fond de l'océan. Des Bleus.

Parce qu'Aspen n'est pas une femme comme les autres. Elle n'est pas humaine. Son peuple, les Bleus, vit au fond des océans. Seulement, une race encore plus ancienne, les Ténébreux, se réveille. Ils ne supportent plus de voir les hommes dénaturer leurs océans. La guerre est sur le point d'éclater. Aspen semble devoir y jouer un rôle important.

Je vous avais déjà parlé de cette série lors de mes chroniques des numéros de la revue Aspen Comics. J'avais été bluffé dés le départ par la qualité graphique de l'ensemble, aussi bien du dessin que des couleurs (je reviens toujours sur les pages de la mer de nuit, en début de tome, mais elles sont à tomber par terre), et c'est toujours le cas. Michael Turner et Talent Caldwell, les dessinateurs, maîtrisent leur sujet et les formes parfaites de leurs naïades ainsi que des décors. Au niveau scénario, c'est vrai que ça prend le temps de poser le monde, les personnages, l'ambiance. Ce n'est pas une mauvaise chose. Inutile de rentrer dans le cur de la guerre tout de suite, laissons les lecteurs s'approprier tout le monde et les personnages.

Les lecteurs d'Aspen Comics savent déjà ce qu'il va se passer tout de suite après, mais avoir la compilation des aventures d'Aspen dans un seul tome, qui est du plus bel effet dans la bibliothèque, est une bonne chose. Surtout que cela permettra à ceux qui ne veulent pas lire les revues de se plonger dans ce monde à découvrir.

Ecrite par WongLi, le 20 Septembre 2006 à 10:09 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb